Fraude au permis de conduire : les organisateurs d'un réseau d'ampleur nationale jugés à Aix-en-Provence

Cinq personnes soupçonnées d'être impliquées dans une vaste fraude à l'examen du code de la route comparaîtront vendredi 12 avril devant le tribunal judiciaire d'Aix-en-Provence.

Deux hommes et trois femmes seront jugés devant le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence, le vendredi 12 avril, pour "escroquerie en bande organisée, blanchiment et corruption". Ils sont accusés d'avoir organisé ou participé à un réseau de fraude à l'examen du code de la route, d'ampleur nationale, démantelé dans les Bouches-du-Rhône le 18 mars dernier, après neuf mois d'enquête. Sur le banc des prévenus : la gérante d'un centre d'examen agréé Dekra et deux employées ainsi que deux gérants associés d'une auto-école Express Permis, situés à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône.

Plus de mille candidats fraudeurs

Ce système frauduleux a "potentiellement bénéficié à plus de mille candidats ayant payé entre 150 et 1 000 euros pour obtenir l'examen du code de la route sans avoir à se présenter aux épreuves", avait indiqué le procureur de la République Jean-Luc Blachon à la presse le 21 mars, lors de l'annonce du démentelement du réseau. 

Au total, les profits de cette vaste fraude sont évalués à plus de 300 000 euros. Les principaux antagonistes de cette escroquerie au code de la route encourent jusqu'à dix ans d'emprisonnement.