Le parquet réclame la dissolution d'une “représentation” de la République de Donetsk à Marseille

Hubert Fayard, lors de l'inauguration de la "représentation officielle" de la République de Donetsk à Marseille, le 25 sSeptembre 2017. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Hubert Fayard, lors de l'inauguration de la "représentation officielle" de la République de Donetsk à Marseille, le 25 sSeptembre 2017. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Le procureur de la République d'Aix-en-Provence a réclamé jeudi la dissolution de l'association créé à Marseille pour représenter "officiellement" en France la République de Donetsk, autoproclamée par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine et non reconnue par la France.

Par avec AFP

Neuf mois après l'inauguration d'une "représentation officielle" en France de la République populaire de Donetsk, le procureur de la République d'Aix-en-Provence a réclamé ce jeudi la dissolution de l'association. Aucun pays ne reconnaît cette République autoproclamée par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Trouble à l'ordre public


C'est un ancien élu d'extrême-droite, Hubert Fayard, qui avait inauguré cette "représentation officielle" à Marseille. 

On est en présence d'une simili-représentation diplomatique en France, et cela crée un trouble à l'ordre public national et international

a déclaré jeudi le procureur Achille Kiriakides. La République de Donetsk "n'est reconnue par aucun Etat de la planète et, en tout cas, pas par la France", a souligné M. Kiriakides. "On ne peut pas admettre qu'il y ait des représentations diplomatiques sauvages
(...) tout serait alors permis", a-t-il ajouté, estimant que l'association pouvait "compromettre les relations internationales de la France".
Le procureur a demandé sa dissolution, la fermeture de ses locaux et l'interdiction de réunion de ses membres.

Une simple association


"C'est une simple association, même si le titre de "représentation officielle" peut paraître assez ronflant", a plaidé Me Josy-Jean Bousquet pour la défense, ajoutant : 

Ce sont des gens qui soutiennent une cause, c'est tout.

"L'association défend les intérêts du peuple de Donetsk, qui n'est pas reconnu officiellement mais qui existe", plaide pour sa part Hubert Fayard, à l'image selon lui d'associations qui défendent "la Catalogne, la Palestine, le Tibet ou le Kosovo". La décision a été mise en délibéré au 7 septembre.

Sur le même sujet

"Shéhérazade"

Les + Lus