Foot amateur : soupçons de match arrangé Arles - Septèmes, la Ligue Méditerranée se réunit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff avec AFP

La commission de discipline de la Ligue de Méditerranée de football se réunit ce mercredi après le match suspect entre Arles et le FC Septèmes qui s'est conclu dimanche sur le score de 22-1. Une "procédure avec mise à l'instruction" devrait être ouverte.

"J'ai demandé à mes services d'ouvrir un dossier disciplinaire de suspicion de fraude avec mise à l'instruction", a expliqué Eric Borghini, président de la Ligue de Méditerranée. Ce dossier est ouvert ce mercredi lors de la réunion hebdomadaire de la commission de discipline régionale.

La commission devrait nommer un rapporteur chargé d'enquêter sur ce match de R2, le septième échelon du football français. Des auditions devraient être organisées et l'arbitre du match, ainsi que le délégué et des dirigeants des clubs concernés devraient être entendus. La procédure pourrait prendre plusieurs semaines.

Le résultat du match de dimanche, 22-1, a particulièrement attiré l'attention car, en plus de son ampleur, il a permis à Arles de reprendre la première place du championnat à la réserve de Martigues, qui était jusque-là en tête à la différence de buts. Seule la première place permet d'accéder au championnat de Régional 1.

Le président du club de Martigues, Alain Nersessian, a dénoncé "une parodie de football" et indiqué "se pencher sur ce match afin de pouvoir comprendre ce qui a pu conduire à ce score inimaginable".

Des niveaux "totalement disparates" entre les équipes 

"Toute la semaine, les joueurs arlésiens ont travaillé pour préparer cette rencontre décisive dans la dernière ligne droite du championnat au rythme de quatre séances d'entraînement. L'entraîneur Michel Estevan a particulièrement insisté sur le travail offensif", a écrit le club d'Arles dans un communiqué.

Doit-on nous reprocher d'avoir marqué des buts quand cela a été possible ?

Le club d'Arles


"Dans une poule où 32 buts ont été inscrits dans les cinq autres matches, où une équipe a encaissé un total de 109 buts, où sont présentes quatre équipes réserves de clubs de National 2 (...) où de nombreuses formations alignent seulement 11 joueurs, parfois vétérans, voire cinquantenaires, où donc le niveau est totalement disparate entre les équipes de tête et celle de bas de tableau, doit-on nous reprocher d'avoir marqué des buts quand cela a été possible ?", a ajouté l'ACA.

Selon plusieurs témoignages, l'équipe de Septèmes était composée de membres de l'équipe réserve, "voire de l'équipe 3" et son gardien était un joueur de champ. L'entraîneur a également joué, ainsi qu'un autre éducateur de plus de 50 ans.