"La nuit étoilée sur le Rhône" exposée à Arles : le chef d'œuvre de Van Gogh, symbole de son attachement à la ville

Le tableau La nuit étoilée de Van Gogh est exposé pour la première fois à partir de ce 1er juin dans la ville où il a été créé, à Arles. L'occasion de revenir sur la réalisation de cette œuvre et sur son contexte arlésien avec Wouter van der Veen, spécialiste de l'artiste.

C'est une œuvre de Vincent Van Gogh qui sera exposée pour la première fois à partir de ce 1er juin dans la ville où elle a été réalisée. La nuit étoilée sur le Rhône, exposée au musée d'Orsay, est prêtée à la fondation Van Gogh, à Arles, dans les Bouches-du-Rhône, dans le cadre de l'exposition Van Gogh et les étoiles. Celle-ci commencera à partir de ce 1er juin. 

Un tableau qui représente la ville d'Arles et ses lumières de nuit. Que représente alors la période de vie à Arles pour Vincent Van Gogh et dans sa création artistique ? "Ce fut une longue période", décrit Wouter van der Veen, directeur scientifique de l'institut Van Gogh d'Auvers-sur-Oise et spécialiste de l'œuvre de l'artiste. Le peintre a en réalité séjourné à Arles de février 1888 jusqu'en mai 1889. Une période de quinze mois, que le chercheur qualifie en effet de "très dense" pour l'artiste. Sur le plan artistique, il évoque un peintre "à son apogée". Van Gogh y réalisera par exemple certaines de ses œuvres les plus reconnues, comme le Vase avec douze tournesols, la Maison jaune ou encore L'autoportrait à l'oreille bandée.  

"Van Gogh multipliait les défis"

"Pour lui, le sud était une expédition, son foyer restait Paris. Il va louer au mois de mai la maison jaune, et fixe son ambition à Arles", décrit Wouter van der Veen. Il décrit avant tout une volonté de "quitter Paris" : "il y avait des problèmes d'alcool, de faits divers. Il était convaincu que l’air vicié de la capitale y contribuait. Il venait aussi chercher la lumière du Sud. Son appartement à Paris était orienté au Nord. Il pensait que cela le rapprochait de la lumière de l’art japonais"

Un intérêt marqué pour l' "infra-ordinaire"

Le tableau a quant à lui été réalisé en septembre 1888. S'il représente un paysage de nuit, "c'est parce que Van Gogh multipliait les défis. Il voulait tester l’éclairage au gaz. Il avait déjà évoqué l'idée de représenter une nuit étoilée", détaille le chercheur. Un choix de la nuit qui correspond aussi à un intérêt du peintre pour l'"infra-ordinaire", du nom du recueil de Georges Pérec, c'est-à-dire autour du quotidien. "Tout le monde peut regarder une nuit étoilée. Cela correspond particulièrement à cette période à Arles pour Van Gogh"

Atteint de troubles psychologiques, Van Gogh est retrouvé avec une oreille tranchée après une crise fin 1888. Il est par la suite interné à Saint-Rémy-de-Provence. Il peindra à la suite l'Autoportrait à l'oreille bandée. Il réalisera quelques mois plus tard son autre tableau baptisé La Nuit étoilée. "Ce deuxième, il ne l’aimait pas beaucoup. À Saint-rémy-de-Provence, il reprenait des motifs qu’il avait déjà faits avant", décrit Wouter van der Veen. 

Que garde aujourd'hui Arles de la vision de Vincent Van Gogh ? "Arles, c’est une ville qui se révèle, au bout de trois quatre fois, on s’en imprègne", estime le chercheur. 

Infos pratiques. Exposition à partir du 1er juin 2024 jusqu'au 8 septembre inclus. Tous les jours, de 10h à 19h (dernière entrée à 18h15). Le tableau La Nuit étoilée est exposé jusqu’au dimanche 25 août inclus puis retourne au musée d’Orsay. Billet d'entrée plein tarif 10 €. Plus de 165 œuvres de 78 artistes "anciens et contemporains" y seront également présentées.  

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité