• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Aubagne : un homme de 58 ans tué par balles ce matin, traverse des Aubes

© Francis Di Cesare / FTV
© Francis Di Cesare / FTV

Ce mercredi 28 août, vers 7 heures, un homme de 58 ans a été mortellement blessé par balles alors qu'il était au volant de sa voiture, traverse des Aubes. À Marseille, un homme, connu des services de police, a été blessé par balles, cette nuit, rue Beaumont.

Par Ludovic Moreau

Ce mercredi matin, il était 7h10 lorsque les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône ont été mobilisés pour un homme, grièvement blessé par balles, traverse des Aubes, à proximité du Poney club de Faré, sur la commune d'Aubagne.

La victime, un homme, âgé de 58 ans, était au volant de son utilitaire et aurait reçu plusieurs balles dans la tête. Prise en charge par les secours, elle a été déclarée décédée à 8h30, a confié un proche de cette affaire.

Le procureur de la République, Xavier Tarabeux, a indiqué que la victime était connue des services de police pour trafic de stupéfiants.

Selon les premiers éléments de l'enquête en cours, l'homme a été agressé par un homme encagoulé et en voiture, alors qu'il se trouvait au volant d'un véhicule utilitaire vers 7H00 du matin, a précisé le parquet de Marseille.

Dix impacts de balles de 9mm ont été retrouvées sur place et un véhicule brûlé, ainsi qu'une arme de 9mm, ont été retrouvés peu après, non loin du lieu de l'agression. 

Deux autres balles ont été retrouvées dans un appartement habité situé à proximité. Aucun membre de la famille n'a été blessé, le procureur de la République de Marseille a sollicité l'association d'aide aux victimes.
 
D'après les premiers éléments de l'enquête, cet homicide "s'apparente à un règlement de compte", selon le parquet.  

Un blessé par balles à Marseille

Cette nuit, vers 3h30 du matin, un homme de 37 ans, qui marchait avec un ami, rue Beaumont, dans le 1er arrondissement de Marseille, a été blessé par balles, au ventre et au bras. 

La victime est connue des services de police pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Son pronostic vital serait engagé.

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus