Bouches du Rhône : plainte classée sans suite dans l'affaire du prêtre suspendu de ses fonctions pour attouchements

Mgr Christophe Dufour, évêque d’Aix-en-Provence et Arles, avait indiqué dans un communiqué avoir retiré toutes ses charges pastorales au père Gilles-Marie Lecomte, vicaire à la paroisse de Martigues, visé par une enquête préliminaire après le dépôt d’une plainte pour attouchements.
La nouvelle était tombée un dimanche matin à Martigues. Au moment de conclure la messe, le père Michel Desplanches, vicaire général du diocèse d'Aix-en-Provence, s'etait adressé aux paroissiens, reprenant un communiqué de Christophe Dufour, archevêque d'Aix et Arles, actuellement à Lourdes.

"Avec une profonde tristesse, je dois vous annoncer que le père Gilles-Marie Lecomte, actuellement vicaire à la paroisse de Martigues, fait l’objet d’une enquête préliminaire suite au dépôt d’une plainte auprès du procureur de la République d’Aix-en-Provence", a-t-il indiqué. 

"Les actes dont il serait soupçonné sont antérieurs à son arrivée à Martigues en 2017. Compte tenu du climat actuel, il me semble important de vous dire aussi qu’il ne s’agit pas d’une affaire de pédophilie".

Enquête ouverte pour "abus sur personnes majeures", et classée sans suite

Le père Gilles-Marie Lecomte, 44 ans, était alors visé par une enquête préliminaire ouverte à la suite du dépôt d'une plainte pour attouchements sexuels commis avant 2017. L'affaire portant selon plusieurs sources concordantes sur des "abus sur personnes majeures" a finalement été classée sans suite. 

Ancien responsable de la pastorale étudiante du diocèse, le père Gilles-Marie Lecomte s’était vu retirer l’ensemble des charges pastorales qui lui avaient été confiées, précisait Mgr Dufour. "Je lui ai demandé de ne plus avoir aucun contact avec les fidèles et de se retirer dans un lieu à l’écart où il pourra se tenir à la disposition des enquêteurs".

"Je fais toute confiance à la justice pour élucider cette affaire et c’est à elle seule qu’il reviendra de trancher si les faits dont il est question sont qualifiés pénalement", ajoutait l’évêque d’Aix-en-Provence et Arles.

La plainte visant le père Gilles-Marie Lecomte a été classée sans suite.







 

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers religion