Le plongeur des Calanques, Lionel Franc, bat son record du monde du saut de falaise à 36m de haut

Lionel Franc est l'un des rares au monde à plonger tête en avant à de telles hauteurs. / © Christophe SIMON / AFP
Lionel Franc est l'un des rares au monde à plonger tête en avant à de telles hauteurs. / © Christophe SIMON / AFP

Le plongeur Lionel Franc a battu son propre record du monde du saut de falaise, tête en avant, en s'élançant de 36 mètres de haut dans la calanque d'En-Vau entre Cassis et Marseille.

Par Annie Vergnenegre

C'est comme de sauter du haut d'un immeuble de 12 étages. Spécialiste de cette discipline de haut-vol, le plongeur de Cassis Lionel Franc a battu son propre record du monde du saut de falaise, tête en avant, en s'élançant de 36 mètres de haut.


Plongée à 140 km/h


Selon le sportif, sa vitesse a atteint 140 km/h au moment de son entrée dans la mer et son poids est passé de 70 kg à 1,6 tonne avec l'accélération.

Je suis très, très content, même si j'ai eu très peur avant,

a-t-il confié. Son exploit réalisé le 30 septembre, a été certifié par un huissier dans la calanque d'En-Vau, entre Marseille et Cassis.

La performance a de quoi donner le vertige. "Photo réalisée par mon ami Fabrice Fiori, écrit Lionel Franc qui partage ses sensations avec ses fans sur sa page Facebook, histoire de vous donner une petite idée, même si esthétiquement ça a franchement merdé 5 m plus bas que le départ, techniquement le plongeon reste incroyable, sans ces années d'entraînements jamais je n'aurais pu réaliser une tel performance, le prochain sera à la perfection". 

Ce plongeon me rappelle que même après plus de 220 plongeons de 25 mètres, au moindre faux départ, le contrôle reste compliqué.

 

30 m en 2012


Lionel Franc est l'un des rares au monde à plonger tête en avant à de telles hauteurs. Il améliore de 6 mètres son propre record qui date de 2012."Tout change: les appuis, les sensations... c'était un peu le saut dans l'inconnu", explique le sportif de 48 ans qui une semaine après son exploit, souffre encore de "courbatures généralisées". 
Réalisateur de vidéos d'opérations chirurgicales dans le civil, Lionel Franc s'est remis il y a une dizaine d'années à l'activité sportive qu'il pratiquait dans son enfance, à raison de deux entraînements par semaine, été comme hiver. 
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus