Covid : situation "très préoccupante", les Bouches-du-Rhône et le Var sous la menace de nouvelles mesures

La situation dans la lutte contre le Covid-19 "se dégrade" et "est très préoccupante dans une dizaine de départements", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Faute de mieux, de nouvelles mesures pourraient concerner les Bouches-du-Rhône et le Var. 

La situation dans la lutte contre le Covid-19 "se dégrade" et "est très préoccupante dans une dizaine de départements"
La situation dans la lutte contre le Covid-19 "se dégrade" et "est très préoccupante dans une dizaine de départements" © Flourish / FTV

Cette dégradation "impose des mesures rapides et fortes", a précisé le porte-parole, en indiquant que le Premier ministre Jean Castex tiendrait une conférence de presse jeudi.

Il a par ailleurs averti que "tous nos efforts doivent se poursuivre" pour "éviter d'avoir à décider d'un nouveau confinement national".

Il n'y a "évidemment" pas de "certitude que nous y parviendrons", mais "si nous considérions qu'il fallait aujourd'hui un confinement, nous aurions décidé d'un confinement", a ajouté Gabriel Attal.

Dans le sud-est de la France, la situation est critique. Les prochains jours seront cruciaux, voire décisifs, selon le porte-parole du gouvernement.

Un taux incidence alarmant dans les Bouches-du-Rhône et le Var

Dans certains territoires où la situation s'est nettement dégradée, "des mesures rapides et fortes" s'imposent face aux risques imminents devant nous", prévient Gabriel Attal.

En déplacement mercredi à Dunkerque, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a confirmé un confinement local pendant les week-ends dans l'agglomération nordiste. Le taux d'incidence a dépassé les 900 cas pour 100.000 habitants, alors que la moyenne nationale s'établit à 105 et que le seuil d'alerte est fixé à 50.

Dans les Alpes-Maritimes, des mesures similaires ont été décidées le 22 février. Un confinement partiel va être mis en oeuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral. Dans ce département, le taux d'incidence est de 583 cas pour 100.000 habitants.  

Les Bouches-du-Rhône et le Var font partie des départements où le taux d'incidence est jugé plus que préoccupant, avec 333 et 314 cas pour 100.000 habitants et surtout la présence du variant anglais très contagieux. 

"Nous l'avions montré la semaine dernière en Moselle, nous l'avons montré ce week-end dans les Alpes-Maritimes : dès que la situation l'impose, nous n'hésitons pas à rendre des mesures et des décisions rapides et fortes", a encore martelé Gabriel Attal.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société