Réforme des retraites : grève de 48 heures dans les dépôts pétroliers

Avant la grande journée nationale de mobilisation du 31 janvier, la CGT a appelé à deux journées d'action dans les raffineries.

Rien ne rentre, rien ne sort. La CGT reste mobilisée sur le terrain avant la grande journée de mobilisation nationale du 31 janvier contre le projet gouvernemental de réforme des retraites. Dans l'énergie, le syndicat organise des grèves complémentaires. Dès ce jeudi 26 janvier ce sont les raffineries qui sont appelées à débrayer.

"C'est maintenir la pression, les salariés sont demandeurs de ce type d'action pour montrer que ça ne peut pas passer, il y avait beaucoup de monde le 19, il y en aura encore plus le 31, et c'est une façon aussi de montrer que c'est dans toutes les professions, aujourd'hui l'énergie, les ports c'est un peu tout le monde qui rejoint le mouvement", explique Sébastien Varagnol, secrétaire général CGT Ineos-Petroineos Lavera à nos journalistes sur place Sabrina Soualmia et Frédéric Renard. Le syndicaliste promet un durcissement du mouvement "si le gouvernement s'entête dans cette nouvelle réforme". 

La mobilisation est forte. Ce jeudi, TotalEnergies comptabilise 60 % de grévistes à La Mède, 100 % dans le Nord, 80 % en Normandie. Les expéditions de carburants vers les dépôts sont bloquées. Contrairement au mouvement d'octobre qui avait entraîné une pénurie de carburants, le groupe assure qu'il continue à "assurer les approvisionnements" de ses stations-service et clients.

Sur la plateforme de Lavera, ils étaient plusieurs centaines rassemblés ce jeudi matin, aux côtés de grévistes des raffineries, salariés des ports et docks, des transports, de l'éducation et de la santé, venus grossir les rangs de la contestation.

"Il est inadmissible que le gouvernement nous impose via l'Union européenne et le capital deux années de plus de travail alors qu'il y a eu 80 milliards de dividende de versés aux entreprises du Cac 40 sur l'année 2022. De l'argent il y en a mais toujours pour les mêmes",  déclare Christophe Claret, secrétaire général CGT dockers du Golfe de Fos.

La CGT appelle à faire "des moments forts de la lutte" ces 26 et 27 janvier, mais aussi les 6,7 et 8 février. Entre temps, le 31 janvier et cette fois à l'appel de tous les syndicats, la grève touchera tous les secteurs : écoles, fonctionnaires, transports, services... 

Avec AFP.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité