Cet article date de plus de 5 ans

Gardanne : Roger Meï rempile pour un 7e mandat

A 80 ans, le maire communiste de Gardanne, Roger Meï a été réélu dimanche avec 49,35 % des voix lors de l'élection municipale partielle à Gardanne.
Roger Meï, maire de Gardanne.
Roger Meï, maire de Gardanne. © Maxppp.
Le maire sortant communiste de Gardanne a été largement réélu dimanche lors du second tour de l'élection municipale. Roger Meï, 80 ans,élu depuis 1977 à la tête de cette commune ouvrière de 20.000 habitants située entre Marseille et Aix-en-Provence, a obtenu 49,35% des voix, contre 42,05 % à son principal opposant Jean-Brice Garella (DVG-UDI). La liste FN conduite par Clément Poittevin a réuni 8,61% des voix, à l'issue de cette triangulaire.
durée de la vidéo: 01 min 15
Roger Meï réélu
Au premier tour, Roger Meï était arrivé largement devant ses adversaires, avec 41,93% des suffrages, contre 32,02% à Jean-Brice Garella.
Dimanche soir, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis s'est félicité de cette victoire de la gauche sur Twitter.


L'élection de mars 2014 avait été annulée sur décision du tribunal administratif de Marseille le 14 octobre 2014 confirmée par le conseil d'Etat le 9 juin derrnier suite à un recours. Le maire sortant était arrivé au second tour en tête d'une quadrangulaire avec 39,70% des voix, soit 69 voix d'avance, devant son ancien adjoint Jean-Brice Garella (39,01%), une liste FN et une autre DVD. Le candidat DVG avait demandé l'annulation de l'élection parce que en raison de la présence de Jean-Marc La Piana, un médecin directeur d'un établissement de soins palliatifs à Gardanne, sur la liste de Roger Meï, alors qu'il habite en réalité Aix-en-Provence. Or, le tribunal avait estimé que la notoriété de du médecin était "de nature à influencer le vote de certaines catégories d'électeurs" et donc, au regard du faible écart séparant les deux candidats, "de nature à altérer la sincérité du scrutin".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections