La boulangère d'Auriol cesse sa grève de la faim

La boulangère d’Auriol a arrêté la grève de la faim qu'elle avait entamée ce lundi. Elle voulait attirer l'attention de l'Etat sur les difficultés des petits commerces concurrencés par les grandes surfaces. Deux jours plus tard, des accords ont été trouvés en mairie.

Il y a 3 mois, un magasin LIDL ouvrait ses portes à l’entrée de la ville. Depuis, les commerçants du centre du village voient leur chiffre d’affaire s'effondrer, surtout le dimanche matin car le supermarché se place alors en concurrent direct. Un autre espace commercial, de 400m2, doit également ouvrir dans la commune. La boulangère Marie-Cécile Oliverio-Lecomte, a entamé une grève de la faim pour protester.

Une réunion s’est tenue ce mercredi matin en mairie d’Auriol avec les commerçants et le maire, Danièle Garcia. Des accords ont été pris avec cette dernière pour qu’il n’y ait pas de commerces concurrents sur les 400m2 de surface qui doivent ouvrir en 2019.

Une deuxième réunion est prévue la semaine prochaine avec le promoteur pour établir un cahier des charges et proposer un acquéreur pour cette surface de 400 m2. L'actuel propriétaire d'un bar est intéreressé. 

Reste le problème de l’ouverture dominicale du Lidl et du géant Casino, que la maire va essayer de régler en mettant en relation le préfet dont c’est la prérogative et les commerçants. Certains députés de la circonscription seront également contactés car c’est pour eux un enjeu national plus que local.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité