La Ciotat : 2 ans de prison ferme pour un "gilet jaune" interpellé armé sur un rond-point

Un "gilet jaune" de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) a été condamné vendredi à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille. L'homme, qui s'était montré violent avec un policier, avait été interpellé en possession d'une arme de poing, sur un rond-point.

Au domicile de ce "gilet jaune", les enquêteurs ont découvert tout un arsenal.
Au domicile de ce "gilet jaune", les enquêteurs ont découvert tout un arsenal. © DCPJ 13
Jugé en comparution immédiate vendredi après-midi, l’homme, âgé de 54 ans et connu des services de police, a été condamné à deux ans de prison et placé sous mandat de dépôt. 

Tout était parti d'une banale altercation mercredi entre une quinzaine de "gilets jaunes" et des policiers du commissariat de La Ciotat, au rond-point proche de la sortie de l'autoroute A50.

Ce manifestants s'était fait contrôler après s'être montré menaçant et insultant. Mais la situation avait alors dégénéré. L'homme avait frappé un des policiers et s'était fait aussitôt interpeller. Les policiers ont alors découvert que l'individu était porteur d'un pistolet automatique approvisionné.

Lors d'une perquisition à son domicile, les enquêteurs tombent sur un véritable arsenal composé d'une dizaine de fusils de chasse, fusils automatiques et armes de poing.


           
           
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers gilets jaunes société