Lambesc : le mémorial des héros et martyrs de Saint-Anne a été pillé

12 plaques en fonte portant le nom de 132 héros et martyrs de la résistance ont été volées / © Robert Papin
12 plaques en fonte portant le nom de 132 héros et martyrs de la résistance ont été volées / © Robert Papin

12 plaques en fonte portant le nom de 132 héros et martyrs de la résistance ont été décrochées et volées dans la nuit du 29 juin sur le mémorial de Saint-Anne, à Lambesc dans les Bouches-du-Rhône. 

Par R.Papin avec L.Beliaeff

Le mémorial des héros et martyrs de Saint-Anne a été pillé dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juin à Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône.

12 plaques en fonte sur lesquelles étaient inscrits les noms de 132 héros et martyrs de la résistance ont été décrochées et volées.
Les malfaiteurs n'ont emporté que les moitié des plaques. / © Robert Papin
Les malfaiteurs n'ont emporté que les moitié des plaques. / © Robert Papin
C'est un membre du Comité Communal contre les feux de forêts de La Roque d'Anthéron qui a découvert cet acte de pillage.

Il a donné l'alerte et son responsable a prévenu les gendarmes qui se sont rendus sur place à la mi-journée.
Le mémorial des martyrs de la Résistance a Lambesc / © Robert Papin
Le mémorial des martyrs de la Résistance a Lambesc / © Robert Papin
Les auteurs ont cassé le cadenas de la chaîne permettant l’accès au site. Avec leur véhicule, ils se sont approchés au maximun pour pouvoir charger leur lourd larcin.

Pour décoller les 12 plaques en fonte, ils ont sérieusement endommagé le monument. Les malfaiteurs ont emporté la moitié des plaques présentes sur ce site. 
Pour pouvoir rentrer sur le site les voleurs ont cassé le cadenas de la chaîne. / © Robert Papin
Pour pouvoir rentrer sur le site les voleurs ont cassé le cadenas de la chaîne. / © Robert Papin

"Un acte odieux"

Bernard Ramond, maire de Lambesc, n'en revient pas qu'un tel acte se soit produit pour la première fois : "Comment peut-on connaître ce lieu et savoir qu’il y a des choses à prendre ? C’est hallucinant. C’est vraiment tout à fait odieux". 

"Il n’y a pas de vidéosurveillance, il n’y a rien du tout dans un lieu comme ça, très très isolé. [...] C’est extraordinaire, ce n’est pas du petit vandalisme". 

Le pillage prend une dimension particulière cette année, avec le 75e anniversaire du maquis de Saint-Anne. "On est affecté pour ce que ça représente en terme de souvenirs", se désole Bernard Ramond. 

Le mémorial de Saint-Anne : un lourd passé historique 

Le mémorial, situé en pleine colline isolée au coeur du massif des Côtes, a été construit en 1947 par la marbrerie Maunier de Salon-de-Provence. Les plaques sont l'oeuvre des étudiants des Arts et Métiers d'Aix-en-Provence. 

Chaque année le 12 juin a lieu une cérémonie à la mémoire de tous ceux qui dans cette région sont morts pour la France.

Le 12 juin 1944, 80 résistants faits prisonniers par des soldats allemands ont été éxécutés sur le plateau de Saint-Anne. 

Sur le mémorial des martyrs de la résistance, leurs noms s'ajoutent à tous ceux qui, dans cette région, sont morts pour la France entre 1940 et 1945.

272 noms étaient gravés sur ce mémorial avant le pillage.

Une plainte va être déposée, le site réhabilité

Pour l'instant, nous n'en savons pas plus sur les auteurs du vol. La mairie de Lambesc a décidé de porter plainte. Bernard Ramond prévoit de remplacer les plaques manquantes le plus rapidement possible.

"Nous allons réhabiliter le site comme il doit l’être en permanence et comme on l’entretient depuis de très nombreuses années dans une forme de respect de ceux qui ont donné leur vie pour libérer Lambesc, assure le maire. Je crois qu’on leur doit bien ça".

Le site sera remis à l'identique au plus tôt, mais cela ne pourra sans doute pas être prêt à temps pour le 22 août, journée de commémoration des 75 ans de la libération de Lambesc.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus