Le Mucem et les Rencontres d'Arles plaident pour une réouverture prioritaire

Une pétition et des milliers de signataires dont le Mucem et les Rencontres d'Arles, pour demander au gouvernement de pouvoir rouvrir partiellement en priorité s'il n'y a pas de reconfinement...

© VALERIE VREL / MaxPPP

Pour une réouverure prioritaire partielle

Transformer la difficile période actuelle en un "hiver culturel et apprenant", plaide une pétition déjà signée par près de 100 directeurs et présidents
de ces institutions culturelles

Une des initiatrices de la pétition, Emma Lavigne, présidente du Palais de Tokyo, a adressé à Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de la Culture une véritable plaidoierie. Elle a été suivie très rapidement par des acteurs majeurs.

Parmi les premiers cent signataires figurent en région les dirigeants du Mucem à Marseille, ceux des Rencontres d'Arles, et de la Fondation Carmignac de Porquerolles. Les musées avaient espéré rouvrir le 15 décembre et restent fermés, avec souvent les coûts importants qu'occasionne le maintien d'expositions qui n'ont pas de public.

Mucem : 56% de visiteurs en moins

Pour le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, le constat est sans appel : en 2019, 1 million 207 663 visiteurs, l'année dernière 527 000... C'est plus que la moitié. De quoi s'inquiéter pour la suite.

Jean-François Chougnet, le Président du Mucem, n'a pas hésité à rejoindre cet appel pour relancer la culure.

Lancer un nouveau modèle

Les responsables de ces centres d'art sont unanimes :

Pour une heure, pour un jour, pour une semaine ou pour un mois, laissez-nous entrouvrir nos portes, même si nous devions les refermer en cas de nouveau confinement

Protocole sanitaire encore renforcé, jauge encore plus réduite, ils sont prêts à tout, même à rouvrir, si besoin, qu'une partie de leurs espaces.


 
    
  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture coronavirus/covid-19 politique santé société