• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Bouches-du-Rhône : un gang armé et violent sous les verrous

ILLUSTRATION Une audition par un policier / © DDSP13
ILLUSTRATION Une audition par un policier / © DDSP13

Mi-décembre, une femme est violemment agressée chez elle, à Marignane. Elle est séquestrée et frappée par les malfaiteurs. Entre le 16 et le 28 mai, les enquêteurs de la Brigade des Vols à main armée de la Sûreté Départementale interpellent les 4 malfaiteurs. Un vrai gang, armé et dangereux. 

Par Nathalie Deumier

Mi-décembre, autour de 20 heures, une femme âgée de 56 ans est chez elle, à Marignagne. Son chien aboie et elle ouvre la porte-fenêtre en pensant qu'il veut sortir. Elle voit alors deux individus cagoulés et referme rapidement la porte. Ils brisent la vitre et entrent avec deux autres hommes. Ils aspergent la victime et son chien de gaz lacrymogène, la traînent dans sa cuisine et la séquestrent, pendant environ une heure. La femme est ligotée avec des liens en plastique, frappée au visage et menacée de mort. Elle dira plus tard qu'elle pense être menacée par une arme car elle sent du métal contre la peau. Les cambrioleurs fouillent la maison, prennent des bijoux et les clés de la voiture.  

En arrivant sur les lieux, le mari de la victime voit une voiture garée devant chez lui. Il fait des appels de phares, le conducteur se déplace et klaxonne pour avertir ses complices. Ceux-ci sortent, escaladent le mur, montent dans la voiture et prennent la fuite. La femme qui a été aveuglée par le gaz lacrymogène et blessée est conduite à l'hôpital.

Une erreur de débutant pour des malfrats très violents 


Dans leur fuite, les 4 individus perdent un sac de sport et un sac à dos. A l'intérieur : des liens en plastique, des munitions, des chargeurs, un gant, un couteur et... une carte d'identité !

Minutieuse enquête technique et scientifique


La Brigade des Vols à main armée de la Sûreté Départementale prend l'enquête en main. Ces vols à domicile, autrement appelés "home-jacking", sont très violents et traumatisants pour ceux qui les subissent. L'enquête va d'abord être très scientifique. Une carte d'identité est déjà en possession des enquêteurs, et l'exploitation de l'ADN des 3 autres cambrioleurs permet de les identifier. Ils sont déjà connus des services de police pour vols à main armée et vols avec violence.

Un des individus est déjà en prison. Les autres seront retrouvés en Seine-Saint-Denis ou dans la région. Le 16 mai, par exemple, un des hommes recherchés est arrêté avec une arme de poing 9 mm, des cartouches assorties, un pistolet mitrailleur et un fusil type Kalachnikov ! Cagoules, gants, couteaux, munitions... la panoplie est complète.  
Les auteurs des faits sont âgés de 19 à 24 ans. Ils font partie d'une vraie association de malfaiteurs, un gang, ils n'hésitent pas à faire usage de la violence. Certains reconnaissent les faits, d'autres pas. Avec eux, désormais, les enquêteurs espèrent élucider d'autres affaires. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus