Attentat à Marseille : 2 ans après, les parents des victimes veulent que la responsabilité de l'état soit reconnue

Le 2 octobre, la famille de Mauranne se recueille dans le village d'Eguilles / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Le 2 octobre, la famille de Mauranne se recueille dans le village d'Eguilles / © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le 1er octobre 2017, Mauranne et Laura sont assassinées, gare Saint Charles à Marseille. Un attentat revendiqué par l'organisation État islamique. A l'occasion du congrès des victimes du terrorisme, nous avons rencontré la mère de Mauranne. 

Par Valérie Smadja

En 2018, un an après l attentat, les proches des deux jeunes filles (Mauranne, 20 ans et Laura, 21 ans) demandaient déjà que le tribunal reconnaisse la responsabilité de l'Etat pour faute.
Deux ans après l'attentat, les parents de Mauranne et de Laura se battent toujours pour que la responsabilité de l'État soit reconnue. Dans leur volonté d'attaquer l'Etat, les familles de deux victimes dénoncent de nombreux dysfonctionnements, notamment la veille de l'attentat.
 

L'assassin remis en liberté la veille du drame 

Le 30 septembre 2017, Ahmed Hanachi, l'homme de 29 ans qui a assassiné à l'arme blanche Mauranne et Laura, avait été arrêté et placé en garde à vue, pour vol à l'étalage dans un centre commercial de Lyon. Suite à un imbroglio administratif il avait été libéré quelques heures plus tard. Le 1er octobre 2017, les deux étudiantes, étaient assassinées par ce ressortissant tunisien en situation irrégulière devant la gare Saint-Charles, à Marseille.
La veille donc, l' homme, interpellé pour vol à Lyon, avait été libéré du fait de l'absence d'une personne ayant autorité pour signer la procédure d’expulsion et de placement dans un centre de rétention.
Deux ans après ces faits, les parents des deux jeunes victimes, continuent de se battre pour que la responsabilité de l'État dans ce dramatique imbroglio juridique soit reconnue.

Nous avons rencontré la mère de Mauranne
ce qui l 'aide aujourd'hui : imaginer que ça ne se reproduira plus. Que d'autres parents ou d'autres victimes ne se retrouvent jamais dans cette situation. 

 
La mère de Mauranne s'exprime
 

La mère de Mauranne sera présente lors du congrès des victimes à Nice. Avec nous elle évoque la procédure qui est en cours
"Il y a des lois. Il faut qu'elles soient suivies"


 

"On ira jusqu'au bout"


Congrès des victimes d'attentat à Nice du 21 au 23 novembre

Lors de cette 8e édition de congrès, sont attendus des victimes de 35 nationalités différentes, des acteurs de terrain, des spécialistes de la lutte contre le terrorisme et de la radicalisation violente.
C'est un rendez-vous majeur pourles proches des victimes d'attentat. En invité d'honneur : le roi et la reine d'Espagne, le défenseur des droits, et la déléguée interministérielle à l'aide aux victimes.
L'objectif est de rassembler victimes et experts du monde entier, émettre des propositions et créer des dynamiques positives de reconstruction.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus