Bouches-du-Rhône : les deux-roues surreprésentés dans la mortalité routière

Photo d'illustration - Les vélos sont très vulnérables en ville. / © BELPRESS/MAXPPP
Photo d'illustration - Les vélos sont très vulnérables en ville. / © BELPRESS/MAXPPP

A Marseille, les autorités nationales et municipales ont mené une opération de sensibilisation à l'encontre des deux-roues. Ces usagers sont les principales victimes d'accidents mortels sur les routes des Bouches-du-Rhône. En 2018, 100 personnes ont été tuées sur les routes dont 45 en deux-roues.

Par Jean Poustis

La nuit tombe sur Marseille, les contrôles des usagers à deux-roues se multiplient. Un coup de sifflet du policier et la cycliste se range au niveau du rond-point de la Castellane, prête à écouter les remarques des forces de l'ordre.

"Il ne vous manque pas quelque chose. Il fait nuit et vous roulez sans aucune lumière. Vous êtes vulnérables et en danger", indique le policier de la compagnie de sécurité routière (CSR) de la Direction départementale de la sécurité publique.
Sécurité Deux-Roues Bouches-du-Rhône
Un reportage de Margaïd Quioc et Jean Poustis
La compagnie CSR mène ce soir-là une opération de sensibilisation auprès des deux-roues, usagers particulièrement vulnérables sur les routes.

Absence de lumière la nuit sur le vélo, conduite sans gant et en short pour le pilote d'un scooter, deux personnes sur une trottinette, les avertissements se multiplient.

"On fait en sorte que les usagers portent le bon équipement, qu'ils soient vus par les autres usagers et surtout qu'ils ne se mettent pas en danger".

100 morts sur les routes en 2018

En une heure, les autorités nationales et municipales contrôlent près d'une cinquantaine de deux-roues. Dans la quasi-totalité des cas, ils sont en infraction.
En 2018, 100 personnes sont décédées sur les routes, 45 circulaient en deux-roues. Les Bouches-du-Rhône est le premier département de France en terme de mortalité routière.

Depuis le début de l'année, 84 personnes ont succombé à un accident de la route, 32 % concernent des deux-roues. La préfecture de police espère passer sous le seuil symbolique des 100 morts cette année.

Les trottinettes dans le radar des autorités

Durant l'opération, la compagnie de sécurité routière a été très attentive aux comportements des utilisateurs de trottinettes. Aucune sanction n'a été infligée aux usagers mais de nombreuses recommandations.

Ils doivent notamment obligatoirement porter un gilet la nuit, disposer de feux arrières et avants. L'utilisation d'écouteurs est interdite tout comme le transport de passagers. Leur vitesse est limitée à 25 km/h.

"Depuis février 2019, le bataillon des marins-pompiers est intervenu 400 fois sur des accidents de trottinettes" explique le préfet de police des Bouches-du-Rhône.

Avec le nouveau décret sur les trottinettes, les forces de l'ordre ont désormais les moyens de sanctionner les usagers. 135 euros d'amende pour avoir roulé sur un trottoir, 1.500 euros en cas de dépassement des 25 km/h.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus