Attaque verbale et physique, gardes à vue, plaintes, ITT... Ce que l'on sait sur l'agression d'une directrice d'école à Marseille

Une mère et sa fille ont été placées en garde à vue ce mercredi après l'agression d'une directrice d'école dans le 11ème arrondissement de Marseille.

Une mère et sa fille sont en garde à vue depuis le 18 avril à la suite de l'agression d'une directrice d'école du 11e arrondissement de Marseille, ce lundi. Cette dernière s'est fait agresser "physiquement et verbalement", après qu'une élève a été privée de sortie scolaire, faute d'autorisation parentale, selon l'inspection académique. La directrice d'établissement et l'inspection ont porté plainte.

Agression physique et verbale

Ce lundi 15 avril, une mère et sa fille se sont présentées devant l'école de la Millière, dans le 11ème arrondissement de Marseille après qu'une élève n'avait pu participer à une sortie scolaire, faute d'autorisation parentale, a appris France 3 Provence-Alpes auprès de l'inspection académique, confirmant des faits rapportés par La Provence.

Une vive altercation s'en est suivie, et la directrice de l'établissement s'est fait agresser "physiquement et verbalement", indique encore l'inspection. 

Une femme et sa fille en garde à vue

Une femme de 38 ans et sa fille, âgée de 19 ans, ont été placées en garde à vue ce jeudi pour violences aggravées et outrages à personnes chargées de missions de service public, a indiqué le parquet à France 3 Provence-Alpes, confirmant une information du journal La Provence

Les gardes à vue ont été prolongées ce jour. La directrice d'établissement a porté plainte ce mardi, suivie par l'inspection académique, "en soutien".

Deux jours d'incapacité temporaires de travail

La durée de l'incapacité temporaire totale de la directrice de l’établissement était évaluée à deux jours, indique le parquet. La police était présente ce jeudi 18 avril matin devant l'école pour assurer la sécurité. La ministre de l'Éducation nationale, Nicole Belloubet, et le maire de Marseille, Benoît Payan, ont fermement condamné ces actes.