Trafic de drogue : condamné à 30 ans de prison pour assassinat, Christopher Aouni dit "Chico", acquitté en appel

L'homme soupçonné du meurtre de Saci Labidi, avait été condamné en février 2023.

Il est surnommé "Chico". Christopher Aouni, soupçonné d'être une figure du narcobanditisme marseillais, a été acquitté par la cour d'assises d'appel du Var à Draguignan, jeudi 15 février, a annoncé l'un de ses avocats à l'AFP. Il avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle en février 2023 pour un assassinat. 

Un "dossier vide" selon la défense

Devant la cour d'assises d'appel du Var, l'avocat général avait requis la confirmation de la condamnation et de la peine prononcées lors du premier procès devant la cour d'assises d'Aix en Provence en février 2023. Il avait alors écopé d'une peine de 30 ans de réclusion criminelle assortie d'une période de sûreté de 20 ans. La défense, elle, dénonçait un "dossier vide".

Le 24 mars 2018, Saci Labidi, 30 ans, avait été tué de deux tirs de Kalachnikov à bout portant alors qu'il jouait aux cartes dans le local associatif de la cité Consolat, dans les quartiers populaires du nord de Marseille, gangrénés par les trafics de stupéfiants. Selon l'accusation, ce carrossier très impliqué dans la vie sociale du quartier, se serait opposé à l'implantation d'un second point de vente de stupéfiants à Consolat. Christopher Aouni a toujours contesté être l'auteur de cette exécution.

"Chico" reste en détention

En 2023, le procès de "Chico" s'était tenu sous haute surveillance. Reconnaissant s'être adonné au trafic de voitures, l'accusé possédait alors un casier judiciaire fourni de 16 condamnations, notamment pour des faits de vols aggravés. Il était alors sous le coup de cinq mandats de dépôt dans des affaires criminelles. 

Le frère de Saci Labidi, partie civile, avait refusé d'être présent. "Il a peur des représailles", confiait Me Fabien Perez, l'avocat de la famille de la victime. L'accusé faisait l'objet d'une mesure d'isolement en prison pour raisons de sécurité.

Acquitté, Christopher Aouni reste cependant en détention, dans le cadre de quatre autres affaires, trois pour meurtre et une pour tentative de meurtre qui n'ont pas encore été jugées.