Coronavirus : à l’IHU Méditerranée Infection de Marseille "on n'a pas d'inquiétude particulière"

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.

Alors qu'un premier cas de CoVid-19 a été détecté dans les Alpes-Maritimes, les services hospitaliers se préparent dans toute la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. A l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection (IHU) de Marseille, on se veut plutôt rassurant.
 

Même s'il reconnaît "un peu d'inquiétude"  face au coronavirus, "une maladie qu'on connaît mal", Pierre-Edouard Fournier, professeur en microbiologie à l'IHU Méditerranée Infection se veut plutôt rassurant : "tel qu'on la perçoit aujourd'hui, elle ne représente pas un risque supérieur aux autres infections virales actuellement épidémiques."

Chaque jour, son service accueille 40 à 60 patients qui viennent vérifier qu'ils ne sont pas atteints par le virus.
 

Une cinquantaine de tests chaque jour

Ceux qui viennent se faire dépister pour le coronavirus doivent croiser un minimum de patients. Leur parcours est bien fléché.

"On a deux catégories de personnes qui se présentent, explique Pierre-Edouard Fournier, des personnes qui ont des symptômes respiratoires, de la fièvre, de la toux, le nez qui coule, qui présentent des crachats. Puis des personnes asymptomatiques mais qui reviennent de zones où elles ont pu être en contact avec des personnes porteuses du Coronavirus chinois."


Un cas déclaré en région PACA

Sur plus de 1000 tests effectués depuis le début de l'épidémie, tous se sont avérés négatifs. Pas de coronavirus déclaré à Marseille. Mais un premier cas vient d'être découvert dans la région ce vendredi.
Pierre-Edouard  Fournier invite tout de même "les personnes qui présentent des symptômes respiratoires et qui reviennent de zones d'endémie à venir se faire tester". Il conclut : "On n'a pas d'inquiétude particulière ici, on est prêts en tout cas à accueillir les personnes, à les prendre en charge et à les tester très rapidement."