Coronavirus à Marseille : le réseau de la RTM passe en mode "vacances scolaires" pour assurer la continuité du service

Pendant la période de confinement, la RTM maintient la continuité du fonctionnement du réseau, mais met en place le dispositif vacances scolaires. Toutes les lignes sont assurées avec une fréquence divisée par deux. Les navettes vers l'Estaque-Vieux port sont suspendues.

Pour préserver les chauffeurs, les voyageurs doivent monter et descendre du bus par la porte arrière uniquement.
Pour préserver les chauffeurs, les voyageurs doivent monter et descendre du bus par la porte arrière uniquement. © Ludovic Moreau
Depuis mardi 17 mars 12 h, le principe du confinement s'impose à tous. Le mot d'ordre est clair : "restez chez vous !".

Cependant, pour le personnel soignant, les personnes autorisées à se rendre sur leur lieu de travail ou les personnes possédant une attestation de déplacement dérogatoire, téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur ou ici, le réseau de transport de la RTM est maintenu.

Coronavirus : attestation de déplacement dérogatoire

Réseau Bus-Métro-Tramway

La RTM maintient le fonctionnement du réseau bus, métro et tramway, mais passe en mode vacances scolaires, au moins jusqu'à la fin de la semaine.

Toutes les lignes sont assurés, le seul changement est une diminution de moitié de la fréquence de passage des bus, métro et tramway. Les horaires du premier départ du matin et du dernier départ du soir restent inchangés.

Les informations relatives à l'offre de service sont actualisées en temps réel sur le site de la RTM.

Par mesure de précaution et pour préserver les chauffeurs de bus, "Les voyageurs doivent monter et descendre du bus par la porte arrière uniquement et ne pas s'assoir derrière le conducteur", indique la direction générale de la RTM.

Les voyageurs doivent également respecter les "mesures barrières", notamment veiller à conserver une distance d'au moins un mètre entre chaque passager.

La vente des titres de transport à bord des autobus est suspendue.
 

Cette mesure a été prise pour préserver les conducteurs de bus de Covid-19.
Cette mesure a été prise pour préserver les conducteurs de bus de Covid-19. © Ludovic Moreau

Transport maritime de la RTM

La desserte de l'archipel du Frioul est maintenue normalement, mais sans arrêt au château d'If.

À partir de jeudi 19 mars, les services du ferry boat et de la navette Estaque-Vieux port seront suspendus.

Mobimétropole

Le service dédié au transport à la demande des personnes à mobilité réduite est maintenu pour les trajets dérogatoires à l'interdiction générale que doivent réaliser ses ayants droit.

Regrouper ses courses

L'objectif du gouvernement est que "chacun soit bien conscient que lorsqu'on se déplace à l'extérieur de son domicile, il faut avoir une raison impérative pour le faire", a indiqué la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Pour aller faire des courses, chez le médecin ou à la pharmacie, il faut "systématiquement écrire, par une attestation sur l'honneur, ou via un formulaire téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur" les raisons qui permettent d'expliquer "pourquoi on est dehors".

Même chose pour  aller chez un parent âgé qui a besoin d'aide.

Et on "regroupe les choses": "On essaie de ne pas sortir une fois pour aller chez le boucher, une fois pour aller chez le maraîcher, une fois pour aller au supermarché."

Jogging autorisé, mais pas de jeux collectifs

"Il est possible de sortir" pour " prendre l'air" et faire de l'activité physique, "mais à condition que ça ne donne pas lieu à des regroupements avec d'autres personnes".

"Surtout ne pas aller vers des gens, se regrouper, rencontrer des amis au coin de la rue". Les enfants ne doivent pas jouer "au ballon avec leurs petits copains d'à côté".

Garde alternée respectée

"Il faut que les cellules familiales puissent rester constituées". Les enfants de couples séparés en garde alternée pourront passer d'un parent à l'autre suivant les règles de cette garde alternée.

Les taxis à Marseille et dans le département

À la suite de l'allocution du président de la République, Emmanuel Macron, lundi soir, "les chauffeurs de taxis sont tous mobilisés pour transporter le personnel soignant et leurs enfants", affirme Rachid Boudjema, président de l'Union nationale des taxis. 

1.115 véhicules à Marseille et 1.730 dans le département des Bouches-du-Rhône, sont sur le pont pour transporter la population.

Les voyageurs devront avoir avec eux leur carte professionnelle ou une attestation de déplacement dérogatoire. "Les chauffeurs ne vont pas vérifier les attestations, mais les véhicules pourront être contrôlés par les services de police", précise Rachid Boudjema.

Le ministère de l'Intérieur prévoit de sanctionner d'une amende de 135 euros, toutes infractions au dispositif mis en place.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société transports en commun économie transports transports urbains