Coronavirus : les pompiers des Bouches-du-Rhône testent un robot de décontamination

Jacqueline, le robot de décontamination expérimenté par les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône / © Pompiers 13
Jacqueline, le robot de décontamination expérimenté par les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône / © Pompiers 13

Les pompiers des Bouches-du-Rhône viennent d'être équipés d'un robot de décontamination américain. Le Sdis 13 est le seul service non hospitalier à pouvoir l'expérimenter.

Par Annie Vergnenegre

Son petit nom, c'est Jacqueline. Et c'est le nouvel outil des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône pour lutter contre le Covid-19. Le robot de décontamination vient d'arriver dans les locaux de la direction du Sdis 13, qui va l'expérimenter.

Produit par l’américain Xenex, spécialisé dans la désinfection, le robot a été prêté gracieusement par l'entreprise AB Medica indique le Sdis 13.
© Pompiers 13
© Pompiers 13
Ces robots Light Strike de Xenex sont utilisés pour la désinfection des chambres dans les hôpitaux afin de lutter contre les superbactéries à risque pour les patients et les personnels de santé.

La désinfection se fait par l'émission d'une lumière ultra-violet à haute énergie. Selon le fabricant texan, ce rayonnement permet de détruire en quelques minutes 99% des germes, microbes, et autres virus présents dans l'environnement. 

Cette vidéo explique comment ce type de robot est utilisé aux Etats-Unis depuis plusieurs années pour combattre les infections nosocomiales.
La lumière ultraviolette est connue depuis de nombreuses années pour la purification de l'eau et de l'air, notamment dans les laboratoires.

Ces équipements sont déjà utilisés dans quelques pays européens comme l'Italie, Espagne, Belgique et les Pays-Bas. Ils viennent d'arriver en France.

Cinq de ces machines sont actuellement présentes sur le territoire national français, précise le Sdis 13.
© Pompiers 13
© Pompiers 13
Le service de secours est le seul établissement non hospitalier à réaliser des tests pour ensuite porter assistance aux EHPAD du département des Bouches-du-Rhône dans leur processus de décontamination.

Depuis la crise du Covid 19, l'entreprise américaine a connu une forte demande de commandes de robots en provenance d'Italie, du Japon, de Thaïlande et de Corée du Sud.

A lire aussi

Les + Lus