• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Course à pied : portrait croisé de deux provençaux participant au Marathon des Sables

Près d'un millier de participant sur l'édition 2019. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Près d'un millier de participant sur l'édition 2019. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Sept habitants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur vont participer du 5 au 15 avril au Marathon des Sables au Maroc. Parmi eux, la marseillaise Emmanuelle Romanzi et le varois Jean-Yves Martin.

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Emmanuelle a 41 ans, Jean-Yves 60. Elle est marseillaise, lui varois. Passionnés de course à pied, les deux provençaux s'entraînent actuellement avec le même objectif : réussir leur Marathon des Sables.

Du 5 au 15 avril, Emmanuelle Romanzi et Jean-Yves Martin vont participer au Maroc à la 34ème édition de la course à pied par étapes en autosuffisance alimentaire.

Sept habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Marseille, Meyrargues, Venelles, Névache, Ollioules, La Seyne sur Mer, Puget) s'aligneront au départ de l'événement sportif.

Toute assistance extérieure est interdite. Au programme : 6 étapes, 250 km avec obligation pour le concurrent de porter son équipement (nourriture et matériel obligatoires).
 
Course à pied : le marathon des sables

200 femmes sur 1000 participants

Après avoir participé en novembre dernier au marathon de New York, Emmanuelle Romanzi prendra le départ de la course marocaine pour la première fois.

Elle fait partie des 200 femmes parmi les 1000 participants inscrits à l'épreuve.

"C'était un rêve depuis longtemps. Ce marathon est un sacré défi. Cela m'a toujours semblé inaccesible mais je me suis jetée à l'eau et me suis inscrite", indique Emmanuelle Romanzi. 
La marseillaise s'alignera pour la première fois sur la course à étapes marocaine. / © Emmanuelle Romanzi
La marseillaise s'alignera pour la première fois sur la course à étapes marocaine. / © Emmanuelle Romanzi

Relever le défi pour sa mère

Sa mère lui a offert l'inscription pour ses 40 ans. 

"L'idée était qu'elle me suive sur internet mais la vie en a fait autrement. Elle nous a quitté en septembre dernier, alors je vais relever ce défi pour elle", dit Emmanuelle Romanzi. 

Pour se préparer à cette course, la marseillaise a commencé l'entraînement en décembre.

Emmanuelle court 4 fois par semaine dans les calanques, sur la Corniche, en centre-ville ou sur la plage "pour s'habituer au sable du désert marocain", avant d'ajouter, "le reste de la semaine est consacré au renforcement musculaire notamment sur un vélo en salle". 

Au Maroc, Emanuelle partira "dans l'inconnu. Je vais devoir gérer la chaleur, l'alimentation, les distances importantes chaque jour. Nous allons tous souffrir ensemble, çà sera une belle expérience humaine".
 
Jean-Yves Martin s'alignera une nouvelle fois sur la course marocaine. / © Marathon des Sables
Jean-Yves Martin s'alignera une nouvelle fois sur la course marocaine. / © Marathon des Sables

10ème participation pour Jean-Yves Martin

De son côté, Jean-Yves Martin ne part pas dans l'inconnu. Sa première participation date de 2007. En 2014, il a terminé 79ème sur 1 100 concurrents.

L'Ollioulais s'aligne en 2019 sur son 10ème Marathon des Sables, le 9ème au Maroc et un au Pérou. 

"Je suis un amoureux du désert, la course est hyper bien organisée alors je me lance à nouveau. J'adore surtout les courses à étapes", explique Jean-Yves Martin.
 
Durant le marathon, les coureurs sont amenés à courir entre les dunes. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Durant le marathon, les coureurs sont amenés à courir entre les dunes. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Depuis 20 ans, le varois court. Après les marathons sur route, Jean-Yves s'est tourné vers les trails en montagne. En 2016, l'homme, aujourd'hui âgé de 60 ans, a pris part à l'Ultra Trail du Mont Blanc.

Pour le Marathon des Sables, Jean-Yves Martin s'entraîne 4 à 5 fois par semaine

"Je fais 60 à 70 km par semaine. Comme je suis très endurant, je m'entraîne moins qu'avant mais sur des routes avec du dénivelé, toujours dans le Var"
 
Jean-Yves Martin à l'arrivée d'une de ses participations au Marathon. / © Marathon des Sables
Jean-Yves Martin à l'arrivée d'une de ses participations au Marathon. / © Marathon des Sables


Lors de cette édition 2019, l'habitant d'Olliules change de catégorie, passant en Vétérans 3.

"J'espère être dans le top 3 en passant dans cette catégorie", affirme Jean-Yves Martin. 
 
Voir cette publication sur Instagram

The desert is not just sand... 💪 #MDS

Une publication partagée par MARATHON DES SABLES (@marathondessables) le


Et malgré des objectifs différents, les deux provençaux s'attendent "à vivre une belle expérience humaine et souffrir tous ensembles jusqu'au bout des 250 km".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus