"Des accessoires à partir de cinq euros" : le Ballet national de Marseille met en vente ses costumes de danse

Le Ballet national de Marseille met en vente ce jeudi 4000 costumes et accessoires issu de ses ballets. L'occasion de replonger dans 50 ans d'histoire de danse contemporaine à Marseille.

Silent Collisions, Les Valses de Ravel... Sur les portants, les vêtements ne sont pas classés par taille mais en fonction des spectacles pour lesquels ils ont été créés. Dans ce showroom un peu particulier, le Ballet national de Marseille met à la vente dès jeudi 2 mai des costumes et accessoires qui dormaient dans les réserves, parfois depuis une cinquantaine d'années.

Tous les costumes ont été portés sur scène, et connaissent ainsi une seconde vie. "J'ai un petit pincement au coeur", reconnaît Nicole Murru, costumière pour le ballet national de Marseille depuis trente ans. "Mais je suis contente, il vont être appréciés par les personnes qui vont les acquérir et connaître une seconde vie."

Plongée dans l'histoire de la danse

Les costumes proposés à la vente sont "ceux de personnages en double, à moindre valeur patrimoniale", précise le Ballet national de Marseille, dirigé par le collectif de chorégraphes et danseurs (LA)HORDE.

"Nous gardons les pièces emblématiques, les costumes des plus grands succès, précise Nicole Murru. Ils ont une grande valeur et constituent le patrimoine du ballet."

Pas d'obligation d'achat. Cette vente permet certes de dénicher de belles pièces mais aussi de retracer l'histoire récente de la danse et du Ballet national de Marseille. Les costumes les plus anciens remontent aux années 1970. Le ballet national était alors dirigé par son créateur, le chorégraphe Roland Petit, décédé en 2011.

Les connaisseurs pourront ainsi dénicher des costumes portés dans les années 1980 pour le ballet Le Chat Botté interprété par l'étoile Patrick Dupond, le danseur de l'Opéra de Paris foufroyé par la maladie en 2021.

Des guêtres et des plumes à partir de cinq euros

Parmis les pièces proposées à la vente, on trouve les traditionnels tutus et justaucorps et des costumes complets. Les pièces les plus travaillées, avec broderies peuvent monter jusqu'à 400 euros. Les plus petites bourses pourront aller chiner du côté des accessoires, bottines, boas ou perruques.

"On pourra trouver des pièces à partir de cinq euros", précise Nicole Murru. "Nous avons souhaité que cette vente soit ouverte à toutes et tous, pas seulement aux professionnels de la danse et du théâtre".

Les bénéfices de la vente permettront de "développer le soutien aux artistes" précise le Ballet national de Marseille. Les costumes et vêtements invendus seront donnés à des écoles de danses et des associations comme Emmaüs ou l'association d'aide aux jeunes migrants Ramina.

La vente débute ce jeudi et se tiendra jusqu'au 5 mai, dans les locaux du Ballet, dans le 8e arrondissement de Marseille. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité