Des bijoux en plastique recyclé : le pari de l'association Sauvage, made in Marseille

Publié le
Écrit par Mélanie Philips .

L'association Sauvage Méditerranée, 100% marseillaise, transforme le plastique retrouvé sur les plages en bijoux ou sac. Chaque année, elle récupère entre 500 et 700 kg de déchets sur les plages du littoral.

L'initiative part d'un triste constat. En 2015, Emmanuel Laurin vient s'installer dans le Sud de la France et profite de ce merveilleux endroit pour pratiquer la nage en eau libre. "J'ai constaté que c'était magnifique, mais croisais aussi énormément de déchets", explique le fondateur de l'association "Sauvage". Muni d'un sac, il décide de commencer à les récolter lors de ses sorties sportives. 

1kg par kilomètre parcouru 

Deux ans plus tard, il se lance un nouveau défi écolo-sportif. "Je me suis suis fixé l’objectif de parcourir Marseille-Toulon, soit 120km, en ramassant les déchets sur mon passage." Et le résultat est sans appel. 100kg de déchets ramassés. "Presque 1kg pour 1km parcouru, dont 92% de plastique". Il se demande alors ce qu'il peut en faire et lui vient l'idée de créer un atelier de revalorisation des déchets sauvages. C'est ainsi que l'association Sauvage Méditerranée voit le jour, en 2018. 

Dans un atelier situé à Aix-en-Provence, l'association a pour mission de développer différentes manières de recycler le plastique sauvage. Vélo-nettoyage, broyage, fonte, usinage ou encore injection afin de transformer les déchets en bracelets, boucles d'oreilles, sacs en filet de pêches. L'association Sauvage Méditerranée s'appui sur un réseau d'une trentaine d'associations luttant contre la pollution plastique, qui gravitent entre Nice et Montpellier. 

Sensibiliser le grand public

Sauvage Méditerranée vend ensuite ses création sur son site internet et reverse 10% de son chiffre d'affaires aux associations partenaires, afin qu'elles poursuivent leurs actions. Aujourd'hui, 15.000 euros leur ont déjà été reversés grâce aux 5.000 bijoux vendus. 

"Il y a de plus en plus de personnes concernées par cette problématique, qui font attention à leur consommation, qui privilégient le circuit court. Il y a vraiment une prise de conscience", se réjouit Emmanuel Laurin. Mais selon lui, un point noir reste : la production de plastique augmente et par conséquent, il y a toujours plus de plastique dans la nature. "Malheureusement, ce constat n’est pas positif".

Noel Sauvage

L'année 2023 "devrait être riche", avec notamment la création d'une recyclerie mobile qui aura vocation à se déplacer dans les écoles ou lors d’opérations de ramassage. L’objectif étant toujours de sensibiliser le grand public de l’importance de recycler les déchets sur les plages. "Et d’ici deux ans, on aimerait investir dans un lieu plus grand pour accueillir davantage de monde avec un idéal : être 100% autonome en énergie propre", explique le fondateur. 

Le dimanche 18 décembre, l'association Clean my calanques organise un marché de Noël avec la présence d'un village écoresponsable. Un ramassage de déchets est prévu sur la Pointe Rouge. Il sera alors possible de trier ses déchets et ainsi confectionner ses propres bijoux grâce à Sauvage Méditerranée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité