REPLAY. Mondial La Marseillaise à pétanque 2021 : Une équipe allemande remporte le Grand Prix Féminin Derichebourg

Lors de la finale de la 20e édition du Grand Prix Féminin Derichebourg, c'est l'équipe allemande Jenal-Probst-Beil qui l'a emporté 13-7 face aux provençales Cousigné-Bava, Lopez et Macéri.
C'est finalement l'équipe allemande Jenal-Probst-Beil qui l'a emporté 13-7 face aux provençales Cousigné-Bava, Lopez et Macéri dans la finale du Grand Prix Féminin Derichebourg.
C'est finalement l'équipe allemande Jenal-Probst-Beil qui l'a emporté 13-7 face aux provençales Cousigné-Bava, Lopez et Macéri dans la finale du Grand Prix Féminin Derichebourg. © Nicolas Debru / FTV

Joëlle Cousigné-Bava, Yvette Maceri et Catherine Lopez, les finalistes du 20e grand prix féminin Derichebourg ont perdu 13-7 face à une équipe allemande Jenal-Probst-Beil de haut niveau.

durée de la vidéo: 01 h 55 min 01
Mondial La Marseillaise à pétanque : la finale femmes

 

Mène 15 : C'est terminé dans ce grand prix féminin Derichebourg, avec la victoire de l'équipe allemande Jenal-Probst-Beil grâce à une belle boule bien pointée par Eileen Jenal. Les Marseillaises ne parviennent pas à reprendre la main. Et ce malgré un tir au bouchon victorieux d'Yvette Macéri car l'équipe Cousigné n'avait plus de boules. Un succès de prestige pour les jeunes allemandes qui ont pu fêter ça avec tout leur staff ! C'est une belle ligne qui s'inscrit dans leur palmarès pour cette année 2021.

Mène 14 : Cela aurait dû être la dernière mène de la partie. Les Allemandes ne parviennent toujours pas à remporter cette finale malgré une boule très bien pointée par Eileen Jenal. Vu qu'en face les Marseillaises sont en grande difficulté au tir, l'avantage était de quatre boules en faveur des jeunes femmes, mais malgré ça la triplette Jenal ne marque qu'un seul point. Le score est de 12 à 7.

Mène 13 : Les échanges sont difficiles, et avec les averses qui se succèdent sur Marseille, les conditions deviennent "dantesques". Le point marqué précédemment par les Marseillaises leur a redonné un peu de moral. Et au terme d'une mène équilibrée marquée par du déchet au tir, c'est quand même l'équipe Cousigné qui marque un point de plus pour se rapprocher à 11-7 au tableau d'affichage de cette finale.

Mène 12 : La longueur de la partie, les conditions climatiques, autant de facteurs qui mettent en difficulté la triplette Cousigné. Mais comme c'est arrivé à plusieurs reprises dans cette finale du prix Derichebourg, de manière incompréhensible les jeunes allemandes ont cinq boules en mains pour prendre le point et finir la partie face à des Marseillaises qui pensaient que leur sort était réglé. Pire c'est l'équipe Cousigné qui va même marquer un point dans cette mène qui aurait dû être la dernière de la partie... Le score est désormais de 11 à 6 en faveur des Allemandes.

Mène 11 : Elle est là, la grosse mène de l'équipe d'Allemagne ! L'équipe Cousigné est en difficulté sur le jeu long, et Jenal-Probst-Beil profitent enfin d'une belle opportunité avec cinq points au moment où la pluie est de plus en plus présente. La partie prend un autre visage et le score est désormais de 11 à 5.

Mène 10 : encore une mène qui aurait dû profiter à l'équipe allemande, mais comme depuis le début de la partie, les jeunes filles ont gâché une belle possibilité de faire le plein. Au final elles peuvent même s'estimer heureuses de marquer un point. L'équipe Jenal marque un point et prend l'avantage 6 à 5.

Mène 9 : Les Marseillaises ratent le coche ! alors quelles avaient un avantage de quatre boules, les Provençales avaient l'occasion de faire un grosse mène et creuser l'écart mais après avoir raté quatre tirs, elles offrent un point aux Allemandes qui recollent à 5-5.

Mène 8 : Le réveil de la triplette allemande grâce à une Domino Probst qui frappe deux boules importantes. Luzia Beil passée "milieu" réussit à placer une boule dans un endroit laissé libre par les locales. Deux points pour l'équipe Jenal qui revient à 5-4. 

Mène 7 : Décidément c'est difficile de se détacher dans cette partie. On reste dans une mène très disputée après une belle averse sur le stade d'honneur France 3. Grâce à un carreau sur place de Catherine Lopez, la mène penche du côté de l'équipe Cousigné. Mais encore une fois les Provençales ne profitent pas de cet avantage et n'inscrivent qu'un point supplémentaire. le score grimpe à 5-2 pour l'équipe Cousigné.

Mène 6 : les Allemandes sont en difficuté dans cette mène. Luzia Beil rate ses deux tirs et ses coéquipières ne font guère mieux, même si Domino Probst ferme bien le jeu avec une boule calée contre celle de Cousigné-Bava. Après de multiples tentatives infructueuses pour éclater le jeu par Yvette Macéri, finalement l'équipe Cousigné ne marque qu'un seul point. Espérons pour cette triplette, que ces points non pris ne seront pas regrettés. 4 à 2 pour Cousigné.

Mène 5 : La pluie a cessé de tomber sur Marseille, et la partie est toujours équilibrée. Aucune des deux équipes n'arrivent à faire la différence. On joue souvent quare bonnes boules par équipe, et à ce petit jeu la triplette Cousigné marque un nouveau point suite à un tir raté de Jenal. 3 à 2 pour les locales.

Mène 4 : Débats plus équilibrés avec toutefois un avantage marqué pour l'équipe germanique grâce à un tir précis de Domino Probst. Mais malheureusement alors qu'il y avait la possibilité de faire trois points, Beil pointe trop fort et pousse le bouchon dnas le mauvais sens. Les régionales de l'équipe Cousigné marquent un point plutôt chanceux. Score de parité 2-2.

Mène 3 : Les Allemandes sont désormais dans leur partie. Beil est efficace au tir, Jenal est plus régulière et en face Yvette Macéri ne parvient pas à cadrer. Résultat des courses 2 points pour les représentantes de l'Allemagne. Le score est désormais de 2 à 1 pour les jeunes femmes.

Mène 2 : Après deux tentatives Luzia Beil frappe la boule adverse, le but sort de l'aire de jeu. Et tout est à refaire. Mène annulée.

Mène 1 : Le départ est un peu compliqué pour l'équipe représentante de l'Allemagne, avec quatre boules perdues par Eileen Jenal et Luzia Beil. Mais les Provençales n'en profitent pas. Elles n'inscrivent finalement qu'un seul point alors qu'il y avait la place de faire au moins trois points. Un peu de stress, la découverte de ce terrain particulier, et la pluie, tout ça peut poser des problèmes à l'entame.

La finale a eu lieu sous une pluie fine au début puis elle s'est intensifiée à la fin.

Finale 100% inédite cette année pour ce Mondial féminin avec la triplette allemande Jenal-Probst-Beil face à des régionales Cousigné-Bava, Lopez et Macéri dont la meilleure performance ici à Marseille était un quart de finale.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque