REPLAY. La Marseillaise à pétanque 2022 : Rocher s'impose en toute logique face à Ribeiro 13 à 2

replay

Pas de soucis pour les grands favoris de ce 61e Mondial la Marseillaise à pétanque, Dylan Rocher, Stéphane Robineau et Henri Lacroix s'imposent 13 à 2 contre les jeunes istréens Ribeiro, Lafleur et Ryan Bonetto.

Mène 10 : victoire en toute logique de l'équipe Rocher

Début de dixième mène où Stéphane Robineau fait des misères à ses adversaires. Ryan Bonetto s'y reprend à deux fois pour taper la boule adverse. La "Dream Team 2" déroule pour inscrire les deux points qui lui manquait. Victoire 13 à 2, d'une logique implacable. Les trois champions ont été réguliers tout au long de ce 32e de finale. Ils sont bien dans leur concours. Il faut bien sûr compter sur les grands favoris de ce Mondial 2022.

Mène 9 : les jeunes istréens font de la résistance

Les jeunes font de la résistance. Ryan Bonetto frappe une première boule importante sur un beau point de Robineau. José Ribeiro s'applique à deux reprises, mais Rocher frappe ses deux boules. Marlon Lafleur lui aussi hausse son niveau de jeu, il met un très joli point face au bouchon, Henri Lacroix frappe parfaitement et fait un carreau, mais le bouchon se déplace à 11m30. Cela profite à l'équipe Ribeiro qui marque un point. Le score est toujours en faveur de l'équipe rocher qui domine 11 à 2.

Mène 8 : un coup de moins bien pour la "Dream Team 2"

Le jeu est toujours à sens unique mais les champions ne parviennent pas à terminer. Comme sur la mène précédente, Dylan Rocher et Henri Lacroix peuvent ajouter deux ou trois points, pour aller chercher la gagne, mais Rocher fait "casquette" sur la boule de Ribeiro et Lacroix ne rentre pas sa boule. résultat des courses, un seul point pour la "Dream Team 2" qui mène désormais 11 à 1.

Mène 7 : l'équipe Ribeiro ne sera pas "Fanny"

Un septième acte qui aurait dû permettre à l'équipe Rocher de finir cette partie avec la possibilité de taper la dernière boule de Marlon Lafleur, quasiment à dix mètres puis rajouter deux points pour achever leurs adversaires. mais de manière inexplicable, tous les tirs sont ratés, Henri Lacroix "manque double" et l'équipe Ribeiro est très heureuse de marquer son premier point. 10 à 1 pour Rocher.

Mène 5 et 6 : pas de doutes pour l'équipe Rocher

Les mènes se suivent et se ressemblent avec un Dylan Rocher quasi-injouable, en face, les jeunes joueurs originaires d'Istres et licenciés à la Boule de l'Elysée de Salon sont en difficulté et c'est bien normal face à ces trois énormes champions que sont Rocher, Robineau et Lacroix. Une mène de trois points puis une de deux pour atteindre le score de 10 à 0.

Mène 4 : un seul point pour Rocher qui aurait dû faire le plein

La physionomie ne change pas. Robineau est toujours aussi précis, et Ryan Bonetto ne frappe qu'une boule sur deux. Ribeiro ne parvient pas à reprendre le point mais Marlon Lafleur tape la boule adverse "plein fer". Robineau ne revient pas au but mais comme souvent, Dylan Rocher prend le tir et il écarte le danger. Marlon Lafleur est beaucoup mieux dans sa partie, autant au tir qu'au point, mais les joueurs de la "Dream Team 2" vont tenter de tirer leur dernière boule pour marquer trois ou quatre points, mais Henri Lacroix prend le bouchon et finalement son équipe ne marque qu'un point. 5 à 0 pour Rocher.

Mène 3 : Lafleur sort le bouchon

Le bouchon est à un peu plus de six mètres. Robineau pointe bien, Bonetto a besoin de ses deux boules pour démarquer le point. "Scarabée" Robineau revient près du but et Marlon Lafleur enlève la boule et le bouchon. Mène annulée.

Mène 2 : malgré Ryan Bonetto, les favoris marquent encore

Ryan Bonetto montre toute l'étendue de son talent avec deux tirs extrêmement bien maîtrisés. Un carreau plus un palet. Cela donne un avantage à son équipe dans cette mène, quatre boules contre deux, même si Henri Lacroix s'applique pour reprendre la marque, Marlon Lafleur peut en profiter mais il ne règle pas son bras, ses deux boules sont hors-jeu. La mène s'inverse, Dylan Rocher frappe positivement pour porter son avance à deux points de plus. Le score est de 4 à 0.

Mène 1 : ça part bien pour l'équipe Rocher

Une première mène qui nous montre que les champions sont déjà en grande forme dès 9h ce matin. Rocher frappe ses deux boules parfaitement, et cela permet en partie à son équipe d'inscrire les deux premiers points de ce 32e de finale. 2 à 0.

Les grands favoris sur le papier de ce 61e Mondial la Marseillaise à pétanque, ce sont sans aucun doute les "trois monstres" des boules Dylan Rocher, Stéphane Robineau et Henri Lacroix.

Vainqueurs ici à Marseille en 2017, ils ont tous des palmarès énormes. 

Stéphane "Scarabée" Robineau compte déjà cinq victoires dans le Mondial, Dylan Rocher l'a gagné quatre fois alors qu'Henri Lacroix s'est imposé deux fois dans la cité phocéenne. 

Après des premières parties plutôt faciles, où qu'ils se sont rendu facile, ceux qui ont eu la chance d'être "impairs" lors des cadrages ont tranquillement géré leur première moitié de concours avec très peu de points concédés.

Dans le Carré d'honneur France 3, ils seront opposés à une équipe assez jeune "mi-salonaise, mi-istréenne".

José Ribeiro, Marlon Lafleur et Ryan Bonetto (le frère de Mickaël) ont créé une petite sensation lors du premier tour en éliminant la triplette de Simon Cortes, Christophe Bacchin et Frédéric Bauer. Ils sont en forme, et n'ont connu que très peu de frayeurs lors de leur six premières parties (eux ont joué les cadrages).

La question que tout le monde se pose : seront-ils prêts à supporter le poids d'une aussi grosse partie face à des légendes vivantes de la pétanque ? La réponse ce matin à partir de 9h...

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité