Epidémie de rougeole : déjà 232 cas signalés dans la région, faute de vaccination

© LANDOV/MAXPPP
© LANDOV/MAXPPP

Au 3 juin, 232 cas de rougeole ont été signalés dans la région. C'est presque autant que sur l'ensemble de l'année 2018 (249 cas). L'Agence régionale de santé (ARS) s'inquiète, cette maladie est dix fois plus contagieuse que la grippe, pour les personnes non vaccinées.

Par Ludovic Moreau

Au 3 juin 2019, l'Agence régionale de santé (ARS) Paca a recensé 232 cas de rougeole. En 2018, 249 cas avaient été recensés sur l'ensemble de l'année. "L'épidémie de rougeole va largement dépasser celle de l'année dernière" a indiqué Delphine Segond, médecin spécialisée en santé publique à l’ARS, à nos confrères de 20 minutes.

Parmi les cas déclarés, près de 3 personnes sur 4 n'étaient pas vaccinées et 1 personne sur 4 n'avait reçu qu'une seule dose de vaccin au lieu de deux. La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse.

Une personne malade peut contaminer jusqu'à 20 personnes non vaccinées.

Dans ce contexte, l’ARS PACA rappelle que la vaccination est la seule protection individuelle et collective contre la rougeole.

Une protection efficace correspond à deux doses de vaccin. Pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980, "il est donc urgent de vérifier sa vaccination et de consulter son médecin traitant en cas de doute", indique l'ARS sur son site internet.
 

Pour les médecins, la rougeole est une maladie "à déclaration obligatoire", pour permettre la mise en oeuvre rapide des mesures de prévention autour des cas pour limiter la propagation du virus.

L'ARS rassure, "la vaccination est très efficace dans près de 100 % des cas après deux doses de vaccin". Cette vaccination fait d'ailleurs partie des 11 vaccinations obligatoires chez les enfants depuis 2018.

La rougeole peut présenter des formes sévères, comme l'insuffisance respiratoire ou des complications neurologiques, parfois irréversibles ou pouvant conduire au décès du patient.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus