Salaires des infirmières : la France est-elle en-dessous de la moyenne européenne comme l'affirme Marine Le Pen

Publié le Mis à jour le

Marine Le Pen, candidate à la présidentielle,en visite ce jeudi dans le Var a annoncé sur France Bleu Provence que les infirmières françaises étaient moins payées en moyenne que leurs homologues européennes. Qu'en est-il réellement des différences de salaires? Le vrai du faux décrypté ici.

Marine Le Pen  a affirmé sur France Bleu Provence ce jeudi : "Malgré le Ségur, les infirmières sont moins payées que la moyenne européenne, il faut donc qu’à tout le moins elles atteignent la moyenne européenne."

Pour répondre à la question de Marine Le Pen, nous nous sommes appuyés sur les données de l'OCDE. L'Organisation de Coopération et de Développement économique regroupe plus d'une trentaine de pays, chargée de rassembler les statistiques.

De quel salaire parle-t-on?

D'abord il faut savoir ce que l'on compare ? Le salaire moyen d’un pays ou bien le salaire des infirmières entre eux ? Deux différences à ne pas confondre. 

Sur le premier graphique des écarts de salaire en Europe, on constate que la France est dans la médiane par rapport aux autres pays européens.

En France en 2018, le salaire annuel brut d'une infirmière est de 31493 euros. Si on compare la France au Luxembourg, c'est vrai que l'écart est plus du double : 75264 euros.

Mais comparer le salaire des infirmières dans les pays européens permet de voir seulement les écarts entre pays. Pas ce que gagne réellement une infirmière. 

Dans les données de l’OCDE, on ne compare pas la position des infirmiers et la distribution des salaires de leur pays.

Dans certains pays comme la Suisse, la Lituanie, la France, la Lettonie et la Finlande, le personnel infirmier perçoit un salaire inférieur au salaire moyen de l’ensemble des travailleurs, alors que dans d’autres, comme le Luxembourg et la Belgique, ils gagnent nettement plus. Le salaire des infirmières travaillant à l’hôpital est calqué sur une grille précise et varie en fonction du grade et de l’ancienneté du soignant.    

Situation en France

En France, il existe aussi une spécificité entre les infirmières en soins généraux (diplôme de base) et celles qui ont une spécialisation. Les infirmières de soins généraux sont considérées comme grades 1 et 2 alors que celles qui exercent en bloc opératoire en grades 3 et 4.

Le salaire annuel brut d'une infirmière en France représente 93% du salaire moyen annuel brut.

Marine Le Pen a raison d’affirmer que "les infirmières sont moins payées que la moyenne européenne lorsque l’on parle de la rémunération des infirmières à l’hôpital par rapport au salaire moyen de l’ensemble des travailleurs. 

Dans le graphique des salaires des infirmières, on constate que le salaire moyen des infirmières françaises est bien en dessous de la médiane européenne. C’est là où le discours politique de Marine Le Pen manque de précisions.

Si on compare le salaire des infirmières entre leurs homologues d'Europe, la France n’est pas en dessous de la médiane européenne.

En revanche si on compare leur salaire par rapport au salaire moyen français : oui la France est en dessous de la médiane.

Une infirmière gagne 1500 euros en début de carrière et termine à 2400 euros. Les infirmières françaises font partie des plus petits salaires français juste derrière la Finlande, la Suisse, Lettonie et Lituanie.

Le niveau des salaires des infirmières est bien inférieur au salaire moyen. 

Selon le panorama français de l’OCDE, la France est à la 28ème position sur 32 pays dans le classement des rémunérations des infirmières à l’hôpital par rapport au salaire moyen.