Fête clandestine à Marseille : deux organisateurs présumés incarcérés, le troisième placé sous contrôle judiciaire

Deux organisateurs d'une soirée clandestine dans le 14e arrondissement de Marseille, dans la nuit du 12 au 13 décembre ont été écroués et un autre placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de leur procès fixé en juin. 

La soirée clandestine avait eu lieu dans un hangar dans le 14e arrondissement de Marseille.
La soirée clandestine avait eu lieu dans un hangar dans le 14e arrondissement de Marseille. © SPEICH F/MaxPPP

Les trois organisateurs présumés d'une soirée clandestine, organisée dans un hangar boulevard de Plombières (14e arrondissement) dans la nuit du 12 au 13 décembre poursuivis pour "travail dissimulé à l'égard de plusieurs personnes et de mise en danger de la vie d'autrui" seront jugés le 14 juin, indique la Procureure de la République de Marseille Dominique Laurens dans un communiqué.

Ils encourent des peines pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 € d'amende. Dans l'attente du procès, deux d'entre elles ont été incarcérées en exécution de peines prononcées antérieurement par des juridictions correctionnelles, précise le parquet. La troisième a été placée sous contrôle judiciaire, avec une caution de 6.000 €.

Deux personnes suspectées d'avoir aidé à organiser la soirée non autorisée ont quant à elles d'ores et déjà été jugées pour complicité de travail dissimulé et complicité de mise en danger de la vie d'autrui ajoute le parquet.

Elles ont écopé de 6 mois d'emprisonnement avec sursis et 2.500 Euros d'amende pour l'une et de 4 mois avec sursis et 1.500 euros d'amende pour l'autre. La première avait recruté les serveurs de la soirée, la seconde avait fourni du matériel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société covid-19 santé