• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Gilets jaunes : interpellations et blessés lors de la manifestation à Marseille

Forte mobilisation à Marseille pour ce 9e samedi d'action des gilets jaunes. / © Jean-Boudart France 3 Provence Alpes
Forte mobilisation à Marseille pour ce 9e samedi d'action des gilets jaunes. / © Jean-Boudart France 3 Provence Alpes

Des échauffourées ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre à Marseille, où plus de  2.500 personnes ont manifesté samedi 12 janvier pour la neuvième fois, depuis le lancement fin novembre du mouvement des "gilets jaunes".

Par Par Annie Vergnenegre, Grégoire Bézie

Des heurts ont éclaté samedi après-midi à Marseille entre forces de l'ordre et manifestants, en marge de la manifestation des "gilets jaunes".

Sept personnes ont été interpellées notamment pour dégradations, jets de projectiles et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, a indiqué une source policière.

Huit policiers ont été légèrement blessés lors de brefs affrontements, touchés par des projectiles lancés par un groupe de casseurs, a-t-on appris de même source. 

Peu avant 19h, la situation était en passe de se calmer. 
 

En début d'après-midi samedi, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées sur le Vieux-Port avant d'entamer une longue déambulation dans les rues de Marseille.

Peu avant 18h, après plusieurs heures de marche à travers la cité, les manifestants se sont rassemblés sous les fenêtres de la mairie centrale. Criant : "Gaudin assassin".
 
Les gilets jaunes devant l'hôtel de ville de Marseille. / © Jean-Louis Boudart France 3 Provence
Les gilets jaunes devant l'hôtel de ville de Marseille. / © Jean-Louis Boudart France 3 Provence

Avant cela, le défilé était passé par la Joliette. A 17h, les Terrasses du Port avaient tiré le rideau, protégé par un cordon de CRS, en prévision de l'arrivée du cortège. Plus de 2.500 personnes étaient rassemblées, selon la police. 
© Jean-Louis Boudart France 3 Provence Alpes
© Jean-Louis Boudart France 3 Provence Alpes
 
Ils étaient plusieurs milliers pour ce 9e samedi de mobilisation, nettement plus que la semaine dernière (environ 500 manifestants). Vers 16h, le cortège s'étendait encore entre la rue Saint Férréol et la Préfecture. 
Arrivée de la manifestation marseillaise devant la préfecture. / © Jean-Louis Boudart France 3 Provence Alpes
Arrivée de la manifestation marseillaise devant la préfecture. / © Jean-Louis Boudart France 3 Provence Alpes

Le défilé s'est déroulé dans le calme. Mais vers 16h30, une courte échauffourée a eu lieu autour du cours Belsunce après l'interpellation d'un gilet jaune qui avait lancé un projectile sur les CRS. Il n'y a pas eu de blessé selon nos journalistes sur place.  
© France 3 Provence
© France 3 Provence

Le cortège continue sa progression dans les rues de Marseille en direction des Terrasses du Port. 

La mobilisation marseillaise avait débuté sur le Vieux Port à partir de 14h.

Le cortège avait ensuite quitté l'ombrière pour contourner les quais du Port vers les tunnels sous l'oeil des gardes mobiles. 
 

© Jean-Louis Boudart France 3 Provence
© Jean-Louis Boudart France 3 Provence

Manif déclarée et non déclarée à Avignon 

A Avignon, les 200 manifestants du rassemblement déclaré sont partis vers 10h du cours Jean-Jaurès, point de rendez-vous ce matin en centre-ville d'Avignon. Après avoir remonté la rue de la République dont certains commerces ont tiré le rideau, le cortège est en marche vers le Palais des Papes, au cri de "Macron démission" selon nos confrères de France Bleu.

La première manifestation s'est terminée un peu après 11h30 sans incident. Un autre cortège non déclaré en préfecure est parti à 14h30 du parking de l'île Piot. Les CRS ont été positionnés pour bloquer l'accès au centre-ville, mais les manifestants ont cependant trouvé une brèche pour s'engouffrer... 
Avant la manifestation, l'Union gilets jaunes 84 avait relayé l'opération "référendum des percepteurs", destinée à assécher les distributeurs de billets. 
La manoeuvre est nationale et a pour but de faire pression sur les banques afin qu'elles poussent le gouvernement à céder sur l’organisation du Référendum d’initiative citoyenne (RIC), qui reste l'une des principales revendications du mouvement.

De Toulon à Nîmes

Défilé sous tension à Toulon, le cortège de près de 3000 gilets jaunes est parti vers 13 h en direction du commissariat. Après les violences de la semaine dernière, la manifestation s'annonce sous haute surveillance dans le centre-ville.

Les gilets jaunes arlésiens ont pour leur part choisi de rejoindre le rassemblement interdépartemental organisé à Nîmes dans le Gard ce samedi matin. Plusieurs centaines dont défilé au niveau des 7 collines. 

La manifestation inter-départementale s'est ensuite dirigée sur la préfecture, où des gaz lacrymogènes ont été lancés par les forces de l'ordre selon les confrères sur place.

Grand débat 

La participation des gilets jaunes est le principal enjeu de cette journée alors que les revendications n'ont pas changé, et que mardi démarre le grand débat national voulu par le président de la République. Le président des maires des Bouches-des-Rhône, Georges Cristiani, maire SE de Mimet, sera l'invité du 19-20 de France 3 Provence-Alpes ce samedi. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus