Grève des poubelles Métropole Aix-Marseille : FO entre dans la danse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Les containers débordent dans le 4e arrondissement de Marseille.
Les containers débordent dans le 4e arrondissement de Marseille. © GEORGES ROBERT / MAXPPP

Les poubelles débordent dans les rues de plusieurs communes de la métropole. Depuis une semaine, une partie des agents de la collecte sont en grève. FO a rejoint le mouvement à Marseille en attendant la prochaine réunion du comité technique le 14 décembre.

Les sacs de poubelles s'amoncellent autour des containers dans les rues d'Aubagne et de Marseille, et ça va encore s'aggraver dans les prochains jours.

Jusque-là, FO n'était pas entré dans la grève. Seuls la CGT, l’Unsa et FSU avaient déposé un préavis courant jusqu'au 1er janvier.

Depuis mardi soir, après une table ronde à la métropole, le syndicat majoritaire chez les Territoriaux a appelé les agents à cesser le travail. Depuis, la quasi-totalité des bennes restent au dépôt. 

Le 1er octobre dernier, il avait pourtant été le seul à accepter l'accord de fin de conflit après 14 jours de grève. 

"On l'a jamais signé, c'était un accord oral, explique Patrick Rué, secrétaire générale Force ouvrière des Territoriaux, on a passé un accord contraint".

L'accord d'octobre "remis en cause"

Il estime que cet "accord au minimum sur le déroulement du temps de travail dans la journée et notamment sur la suppression des bennes a été remis en cause" .

Les grévistes réclament une diminution de temps de travail au titre de la pénibilité.

Ils entendent discuter de leurs revendications au comité technique du 14 décembre. 

Les syndicats n'entendent rien lâcher car la nouvelle organisation du travail prévue par la loi s'appliquera au 1er janvier 2022. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.