Métropole Aix-Marseille : 3 questions pour comprendre la grève des poubelles

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff
Les poubelles débordent dans le 4e arrondissement de Marseille.
Les poubelles débordent dans le 4e arrondissement de Marseille. © L. BELIAEFF / FTV

Les poubelles débordent à nouveau dans certains quartiers de Marseille et d'autres zones de la métropole. Une partie des éboueurs sont en grève depuis une semaine. Ils contestent les termes de l'accord signé en octobre avec Force Ouvrière.

Deux mois après la grève des éboueurs à Marseille, les trottoirs de la ville sont à nouveau jonchés de détritus, comme rue des Orgues, près du boulevard Sakakini dans le 4e arrondissement de Marseille. 

1. Pourquoi une nouvelle grève ?

Un préavis de grève a été déposé à partir du lundi 29 novembre par les syndicats CGT, FSU et UNSA. Ils contestent les termes de l'accord signé entre la métropole Aix-Marseille Provence et Force Ouvrière, le syndicat majoritaire, à l'issue du conflit précédent. "Un accord mauvais et physiquement impossible", selon la CGT. 

La question du temps de travail et de la pénibilité est notamment remise en question. "Nous demandons l'ouverture de vraies négociations sur l'ensemble des sujets que nous demandons depuis des mois", fait savoir l'UNSA dans un communiqué. 

A savoir : "Une vraie reconnaissance de la pénibilité pour les agents des collectes mais aussi d'autres services. (...) Les accords obtenus avec une durée de travail allongée ne permettent pas de garantir le minimum de sécurité et des conditions de travail satisfaisantes".

L'espérance de vie ne se négocie pas.

Véronique Dolot, responsable CGT au sein de la Métropole.

L'accord de la métropole avec FO a fixé une décote du temps de travail avec prise en compte de la pénibilité à 9,5%. Trop peu pour la CGT. Elle réclame une bonification de 20%, soit 1.286 heures annuelles et 28 heures par semaine en moyenne, avec des adaptations possibles des cycles en fonction des territoires.

Une proposition "jamais discutée", regrette Véronique Dolot, responsable CGT au sein de la Métropole. "C'est un manque de respect pour ces travailleurs-là. Une population terriblement abîmée. L'espérance de vie ne se négocie pas".

2. Quelles zones sont concernées ?

La grève concerne quatre secteurs de Marseille : 4e et 5e arrondissements, 9e et le 10e, le 11e et le 12e,1er et  7e. 

La collecte des ordures est également impactée au Rousset et à Aubagne.

3. Jusqu'à quand peut durer la grève ?

Le préavis de grève d'un jour reconductible a été déposé pour une période d'un mois, soit jusqu'au 1er janvier inclus. Cela fait déjà une semaine. 

Un comité technique de la métropole est prévu mardi 7 décembre. A cette occasion, l'UNSA a appelé à un grand rassemblement devant le siège de la collectivité, au palais du Pharo, à 9h. Les syndicats souhaitent que les élus les entendent, "enfin".

"La CGT n'a jamais rencontré les élus, explique Véronique Dolot. Elle n'a jamais été reçue pour négocier". Selon La Marseillaise, les services de la métropole et FO se sont, eux, entretenus ce lundi. 

Une lettre ouverte de la CGT a été envoyée ce lundi 6 décembre aux organisations syndicales et aux élus. "Nous demandons une table ronde sous les yeux du préfet pour avoir une vraie discussion, une vraie négociation, arriver à quelque chose qui respecte les agents". 

En attendant, les déchets ne seront pas ramassés dans les rue de la métropole.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.