Grève des urgences : 150 professionnels de santé des hôpitaux de Marseille manifestent à Paris

A l'occasion de la nouvelle journée de mobilisation des personnels soignants, ce mardi 11 juin, 150 infirmiers, aide-soignants et agents hospitaliers des hôpitaux de Marseille vont rejoindre la manifestation parisienne. Ils dénoncent les conditions de travail de plus en plus dégradées.

Ce mardi 11 juin, plus de 90 services d'urgences sont en grève et ont rejoint la mobilisation nationale. Une nouvelle journée d'action est prévue aujourd'hui à Paris, 150 professionnels de santé des hôpitaux de Marseille vont rejoindre le cortège parisien et manifester sous les fenêtres du ministère de la Santé.

Face su silence de la ministre de la Santé et contre le projet de loi santé, nous voulons nous faire entendre,

a déclaré Audrey Jolibois, déléguée syndicale FO à l'AP-HM.

Depuis près de trois mois, les personnels de santé des services d'urgences sont en grève, ils dénoncent la dégradation des conditions de travail, le manque de personnel et de moyen.

"Il y a les urgences, mais aussi les autres services sont concernés par la dégradation des conditions de travail. Les personnels travaillent de 12 à 18 heures par jour et ils nous refusent les congés", dénonce la déléguée syndicale.

Elle précise que ces conditions de travail ont des conséquences sur la prise en charge des patients. "A cause des temps d'attente, les malades s'en prennent aux personnels : insultes, crachats, violences physiques, ce n'est plus supportable. L'hôpital public est en danger, l'Etat doit prendre ses responsabilités".