• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Jean-Claude Gaudin et Claude Bertrand entendus par la gendarmerie à Marseille

© BERTRAND LANGLOIS / AFP
© BERTRAND LANGLOIS / AFP

Interrogation de plusieurs heures avec des enquêteurs, à Marseille, pour le maire Jean-Claude Gaudin et Claude Bertrand, directeur de cabinet, l'homme que l'hebdomadaire Marianne qualifie de "vrai maire de Marseille". 

Par Valérie Smadja

C 'est une audition libre. Le maire de Marseille et son directeur de cabinet ont passé cette journée de mardi à la gendarmerie, dans les locaux de la Section de recherches, avec leurs avocats. 
En question : le temps de travail effectif accompli par les fonctionnaires de la mairie de Marseille. En découle la question des heures supplémentaires non justifiées, payées à certains d'entre eux. Un malaise qui touche plusieurs services de la ville.

Les enquêteurs ont du s'interroger, comme chaque citoyen marseillais, sur le rôle de chacun et les contrôles de ce processus de détournement supposé.

Les deux hommes auraient, selon la Provence, contesté tout élément de fraude et détaillé tout ce qu’ils ont mis en place, au fil des années, pour se conformer à la loi, y compris dans un contexte de forte pression syndicale.
Les gendarmes auraient été saisis par le parquet financier de Marseille il y a deux ans, pour "faux, usage de faux, recel et détournement de fonds publics". Au départ, tout portait sur le temps de travail des employés du Samu social où un système de faux pointage aurait été mis en place. 


La gendarmerie refuse de s'exprimer. Le PNF, le parquet national financier est chargé du dossier.
Le parquet financier de Marseille s'est dessaisi de l'affaire au profit du parquet financier de Paris.


 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus