• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Journées du patrimoine : le marégraphe de Marseille reprend du service après restauration

Après trois mois de restauration, le marégraphe a été remis en service pour encore de longues années / © France 3 Provence-Alpes
Après trois mois de restauration, le marégraphe a été remis en service pour encore de longues années / © France 3 Provence-Alpes

Situé sur la Corniche Kennedy depuis 1883, le marégraphe emblématique de Marseille a été restauré pendant trois mois dans un atelier de Gardanne. Il a été remis en service hier et sera ouvert au public pour les journées du patrimoine

Par Ludovic Moreau

Le marégraphe a été installé sur la Corniche Kennedy en 1883, pour une mise en service en 1885. Il indique le niveau de la mer, le niveau "0" d'altitude, le niveau "0" de référence en France, comme Notre Dame de Paris indique le "0" kilomètre. Après trois mois de restauration, le marégraphe vient d'être remis en service pour encore de longues années. La restauration a été financée par la région, la fondation du patrimoine, l'IGN et des dons de particuliers.
 

Un mécanisme fragile

Le mécanisme de très haute précision est fabriqué en laiton. Avec le temps, le sel, l'humidité, les pièces ont connu l'usure et l'oxydation. La restauration a été confiée à un maître horloger de Gardanne, Thierry Gibernon, meilleur ouvrier de France. Démonté au mois de mai dernier, il a fallu trois mois pour remettre en état les mécanismes. 

Sur les pièces, il y a des codes anciens, utilisés à l'époque pour guider dans le travail

explique avec humilité Thierry Gibernon.
 
Le mécanisme en laiton après restauration. De nombreuses pièces ont été entièrement fabriquées à l'identique. / © France 3 Provence-Alpes
Le mécanisme en laiton après restauration. De nombreuses pièces ont été entièrement fabriquées à l'identique. / © France 3 Provence-Alpes
 

Un marégraphe numérique

Si la restauration du marégraphe était devenue indispensable, il est malgré tout secondé par un marégraphe numérique et connecté depuis 1998. Basé sur un système télémétrique, les données sont envoyées en temps réel aux services compétents. Mais le vieux marégraphe, classé monument historique a toujours son utilité, il est le témoin du réchauffement climatique et permet d'affirmer qu'en 130 ans, le niveau de la mer est monté de 16 centimètres.

Reportage : Mélanie Frey et Roger Gasc

A lire aussi

Sur le même sujet

Les randonneurs sont souvent mal informés

Les + Lus