Le loup est bien le prédateur qui a tué 12 chèvres à la Penne-sur-Huveaune

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto .

Le loup était le suspect numéro un dans cette attaque de chèvres, ce samedi à La Penne-sur-Huveaune, une commune limitrophe de Marseille. Des prélèvements avaient été effectués, les résultats sont tombés. C'est bien le loup le coupable.

La préfecture vient de communiquer les résultats de ces analyses.

Après examen du constat détaillé sur les 12 victimes, aboutit à la responsabilité d’un ou de plusieurs loups en raison des parties consommées, de leur mode de consommation et des caractéristiques de perforations sur le cou. De ce fait, la propriétaire du troupeau sera indemnisée".

Rappel des faits

A 300 mètres du centre-ville de la Penne-sur-Huveaune, des chèvres se sont fait attaquer dans la nuit de samedi à dimanche. Douze bêtes sont mortes, soit la moitié du troupeau.

La nuit suivante, un photographe amateur de la commune, Frédéric Gervais, a filmé deux canidés à l'aide d'une caméra thermique. On y voit deux bêtes se baladant tranquillement à proximité du terrain où les chèvres ont été attaquées. 

Si pour le photographe amateur, bénévole pour l'Office Français de la Biodiversité (OFB) et membre du réseau loup, il n'y avait pas de doute. Il s'agit de deux loups, "le couple Alpha présent dans le parc national des calanques. J'ai déjà eu l'occasion de les voir."

"Ce sont bien des loups" confirmait Denis Follenbach, garde-chasse et garde-forestier pour la commune de la Penne-sur-Huveaune. Même s'il était trop tôt pour faire le lien entre la présence de loups dans le secteur et l'attaque du troupeau de chèvres.

Il fallait la confirmation des services de l'Etat. La préfecture avait envoyé "deux agents de l’Office français de la biodiversité (OFB) habilités". Ils ont réalisé le constat de dommages sur le troupeau en présence de la propriétaire le 26 septembre 2022 et ont réalisé des prélèvements.

Et c'est confirmé ce sont des loups.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité