"Les films du soleil", c'est fini ! Cette institution à Marseille baisse le rideau définitivement après des milliers de reportages à travers le monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto
En tournage au sommet de l'Ile Maire, à l'époque où les drones n'existaient pas.
En tournage au sommet de l'Ile Maire, à l'époque où les drones n'existaient pas. © Gilles Sourice

Après 68 ans d'existence, la société de production incontournable à Marseille et en France, reconnue par toutes les chaînes de télévision met un point final à son histoire. Elle a vu passer de nombreux journalistes et techniciens, et a surtout permis de diffuser des centaines d'heures d'actualités à travers le monde.

"La Campagne de Barack Obama pendant six mois, des dizaines de directs par jour, quel souvenir!". Jacques Hubinet peut parler pendant des heures des aventures professionnelles et humaines incroyables qu'il a vécues et partagées.

Comme ce jour de tournage en Amazonie sur une pirogue, où un anaconda plus long que l'embarcation est venu accompagner le tournage.

 Une affaire de famille et de passion

"Les films du Soleil", à Saint Barnabé dans le 12ème arrondissement de Marseille, ont été fondés par son père Jean Hubinet, il y a 68 ans et c'est une institution.

Très longtemps la seule et unique entreprise à proposer des services audiovisuels Broadcast pour toutes les chaînes de télévisions de France, d'Europe et du monde comme la retransmissions en direct, le tournage sur pellicule etc...

Et dès ses 19 ans, Jacques, âgé aujourd'hui de 76 ans, a repris l'entreprise familiale au décès de son père. Il a su évoluer avec son temps et adapter son offre à la demande et l'évolution des métiers de l'audiovisuel. Au point de devenir la plus grosse société française de production avec des camions satellites de retransmission, 17 au total, au moment de la vente en 2015.

Roi de l'image mais pas des affaires

Une vente qui d'ailleurs est en partie responsable de la cessation d'activité actuelle.

Selon Jacques Hubinet, les acheteurs ne lui ont "jamais versé la somme attendue", il aurait été dupé et n'a pas vu l'arnaque .

Un coup au moral et financier que l'entreprise a du mal à encaisser. Par la suite la vente d'une partie de l'activité par des "acheteurs peu sérieux" se fait attendre : Le tout fait qu'à 76 ans, Jacques Hubinet a préféré jeter l'éponge.

" C'est très dur de licencier des gens avec qui on travaille depuis des années et avec qui on a tissé des liens, mais on n'a plus le choix", avoue tristement Jacques Hubinet.

Mais pour autant, il l'assure "je ne vais pas partir à la retraite, j'ai encore du matériel et des projets". Le voyageur jamais rassasié de rencontres et d'images va donc continuer à raconter le monde différemment.

Si l'on devait résumer le parcours : "c'est une formidable aventure professionnelle mais avant tout humaine, quelle chance on a eu de faire tout ce que l'on a fait"

Cela fait 56 ans que Jacques Hubinet était à la tête des "Films du Soleil", entreprise marseillaise avant tout. Il collabore toujours avec "Plus belle la vie" pour quelques mois et poursuit la numérisation d'anciens documentaires et reportages. Mais pour combien de temps encore ?

"On a eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires, de voyager aux quatre coins du monde, de participer à des productions colossales", se remémore Jacques Hubinet.

Autre époque autres moyens

"Maintenant vous pouvez envoyez de la vidéo avec une carte sim, avant il fallait un camion satellite, on partait sur des gros tournages avec 20 personnes, des camions, maintenant on peut pratiquement tout faire avec un téléphone portable", constate l'entrepreneur sans amertume mais avec réalisme.

Comme lorsqu'ils filmaient le barrage de Serre-Ponçon. "Des souvenirs inoubliables des équipes et des moyens déployés, de toute la logistique nécessaire aussi".

"Les temps ont changé et les moyens aussi, ce n'est plus la même écriture ,ni la même qualité", s'amuse Jacques Hubinet, se rappelant "la lourdeur des moyens de l'époque avec les téléx, etc..."

"Prenez par exemple l'hélicoptère, on passait des heures à faire de beaux plans, on s'y reprenait à plusieurs fois, et bien maintenant les drones font tout rapidement et parfaitement", explique l'amateur de belles images.

Il ne fait pas le dinosaure en voie d'extinction, car cette fin d'aventure ne signe pas la fin de l'activité, au contraire" toute cette nouvelle technologie ouvre de nouvelles perspectives, pour d'autres usages".

Le bâtiment va être vendu, fini la devanture reconnaissable entre mille à Saint-Barnabé dans le 12ème arrondissement de Marseille.

" Ce fut un métier plaisir, parfois et souvent très dur, mais un métier passion", termine jacques Hubinet .

Pour les nostalgiques, Jacques Hubinet l'assure, une association "Les films du Soleil" va voir le jour pour pouvoir garder l'immense trésor documentaire accumulé au fils des années, près de 400 documentaires notamment.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.