Ligue 1: l'ancien président du RCT Mourad Boudjellal vise l'OM

L'ancien président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal a indiqué son intention de déposer un projet de rachat de l'Olympique de Marseille avec "des investisseurs du Moyen-Orient".
Archives. L'ancien président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal.
Archives. L'ancien président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal. © GERARD JULIEN / AFP
"Un projet va être déposé" auprès du propriétaire américain de l'OM, Frank McCourt, a expliqué Mourad Boudjellal, confirmant à l'AFP des propos tenus sur la radio RMC.

L'ancien dirigeant toulonnais est porteur d'une affaire avec "des fonds du Moyen-Orient, étatiques et privés, et qui proviennent du pétrole, de l'eau, de l'énergie", a-t-il expliqué sur RMC.

Le projet est porté par "un homme d'affaire franco-tunisien" qui pourrait être Mohamed Ayachi Ajroudi, selon des sources concordantes.

"Une banque d'affaire privée est mandatée pour présenter l'offre de rachat à McCourt", a ajouté Mourad Boudjellal.

Pas de confirmation du côté de l'OM

En début d'après-midi l'OM n'avait pas encore confirmé l'information.

Selon des sources concordantes, le projet serait basé sur des fonds saoudiens, qui pourraient être intéressés par racheter le rival du Paris SG, détenu par des fonds qataris, un pays en relations conflictuelles avec l'Arabie Saoudite.

Selon ces mêmes sources, les chiffres avancés donnent le vertige. L'opération porterait en tout sur 700 millions d'euros : 300 millions d'euros pour le rachat, 200 millions pour "combler les trous" et 200 autres pour le mercato.

Engagé par ailleurs pour prendre la présidence du Sporting Toulon, l'équipe de foot de sa ville natale, reléguée en National 2 (4e division), Mourad Boudjellal a expliqué avoir ajouté une clause dans cette négociation, mentionnant le possible rachat de l'OM.

"J'ai été obligé d'abattre mes cartes", a-t-il expliqué.

A la tête du RCT, Mourad Boudjellal a remporté trois coupes d'Europe de rugby d'affilée et un Top 14, avant de céder le club en début d'année à l'homme d'affaires Bernard Lemaître, qui lui reproche d'y avoir laissé des dettes.

A Marseille, une précédente offre de rachat par un homme d'affaire saoudien avait fait long feu, toujours démentie par l'OM et McCourt.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport om