Lyon-OM: les supporters marseillais interdits de stade dimanche

© Photo Stephane GUIOCHON/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
© Photo Stephane GUIOCHON/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

La préfecture du Rhône a indiqué ce mardi avoir pris un arrêté interdisant aux supporters marseillais d'accéder "au périmètre du stade" lyonnais lors du match OL-OM dimanche soir, après de nombreux incidents entre fans des deux clubs les années précédentes.

Par avec AFP

La préfecture du Rhône a pris un arrêté interdisant aux supporters marseillais d'accéder "au périmètre du stade" lyonnais lors du match OL-OM dimanche soir, une décision qui fait suite à de nombreux incidents entre fans des deux clubs les années précédentes, indique la préfecture.

Interdits de déplacements ?


Comme le prévoit la procédure, un second arrêté devrait être pris par le ministère de l'Intérieur afin d'interdire le déplacement des supporters marseillais, a précisé la préfecture. Les autorités avaient déjà pris des mesures lors de la rencontre du 17 décembre 2017, qui s'était disputée sans supporters marseillais. Le 18 mars 2018, les supporters
de l'Olympique lyonnais avaient également été interdits de déplacement au Vélodrome, toujours en raison des troubles à l'ordre public susceptibles de se produire.

Un match à huis clos total et deux à huis clos partiels en Ligue Europa


Au-delà de l'antagonisme entre les deux clubs, notamment une rixe à un péage d'autoroute, entre deux bus de supporters qui s'étaient croisés le 18 mai 2013, c'est plus largement le comportement des supporters marseillais qui est en cause. Epinglé par l'UEFA pour les incidents ayant émaillé sa dernière campagne européenne, l'Olympique de Marseille a ainsi écopé lundi en appel d'un match à huis clos total et de deux à huis clos partiels en Ligue Europa.
 

Dommages à payer


L'OM devra aussi contacter Lyon pour payer les dommages causés par ses supporters dans l'enceinte de l'OL lors de la finale de la C3, la saison dernière, remportée 3-0 par l'Atlético Madrid, à Lyon. Ce soir-là, 21 personnes, dont 18 supporters marseillais, avaient été interpellées, principalement pour des violences et des dégradations en marge du match, ainsi que pour l'utilisation de fumigènes.
    

Sur le même sujet

Marseille : un dispositif de sécurité renforcé à la gare Saint-Charles

Les + Lus