La Marseillaise à pétanque 2019 : Foyot s'impose 13-1 face aux drômois Bernard

Les deux triplettes Foyot et Bernard avant la deuxième partie de ce dimanche d'ouverture de tournoi. / © Sidonie Canetto/FTV
Les deux triplettes Foyot et Bernard avant la deuxième partie de ce dimanche d'ouverture de tournoi. / © Sidonie Canetto/FTV

Il aura fallu seulement six mènes à M. Foyot, "moineau" Feltain et M. Durk pour venir à bout de la triplette  Bernard. Pour les drômois ce n'était que du bonheur d'affronter leur îdole et d'avoir mis au moins 1 point dans cette deuxième partie du Mondial la Marseillaise à pétanque. 

Par Sidonie Canetto

Avant même que la partie ne commence, Julien Faure le drômois de Romans-sur-Isère de la triplette Bernard ne cachait pas sa joie de se retrouver face à son idole Marco Foyot. 

"Là ce n'est que du bonheur de jouer face à tels pros, on va se régaler", a précisé le joueur. Même si dans le même temps, les chances de passer ce tour lui paraissaient minimes.
La triplette emmenée par Rémy Bernard de Romans-sur-Isère était ravie d'affronter la triplette de Marco Foyot. / © Sidonie Canetto/FTV
La triplette emmenée par Rémy Bernard de Romans-sur-Isère était ravie d'affronter la triplette de Marco Foyot. / © Sidonie Canetto/FTV

Ambiance festive 

Loin d'être découragés, Julien Faure, Rémy Bernard et Ludwig Boudouna dit "Lucho" entamaient la partie en remportant la première mène, 1-0, sous les encouragements nourris de leur fan club. Des amis venus de la même région avec une chanson dédiée à leur capitaine. 
Ambiance au début de la partie Foyot-Bernard

L'expérience prend le dessus

Mais malgré ce joyeux soutien, le talent et le professionnalisme de la triplette Foyot a vite pris le dessus. Dès la seconde mène, en marquant 5 points d'un coup.

Des râtés pour Maison Durk sans conséquence

Par deux fois sur la troisième mène, Maison Durk a râté ses tirs. Sans conséquence pour la suite car "Moineau" assurait derrière et permettait à leur équipe de marquer un point sur cette mène (6-1).

Petits échauffements avec l'équipe voisine

C'est au pied du château Borély que se déroulait cette partie entre Foyot et Bernard, sur une allée étroite où une autre rencontre avait lieu.

Cette proximité entre quatre triplettes a eu comme effet d'échauffer un peu les esprits quand certains joueurs empiétaient sur les parties en cours.

Des haussements de ton rapidement calmé mais qui ont pu légerement jouer sur la concentration des uns et des autres. Foyot en profitait pour récolter un point supplémentaire sur cette 4ème mène (7-1).

L'équipe Foyot prend de nouveau 5 points d'un coup

La 6ème mène est sûrement celle qui a fait le plus mal. Julien Faure, Rémy Bernard et Lucho ont eu dû mal à mettre leur jeu en place, manquant des coups qui auraient pu retarder la fatidique sentence.

12-1 à la fin de la 5ème mène, la partie touchait à sa fin. Julien Faure en profitait pour plaisanter avec Marco Foyot,  lui proposant de les laisser marquer quelques points, histoire de prolonger le plaisir de jouer.

Ce qui a fait sourire le sextuple champion du Mondial La Marseillaise à pétanque, amusé par cet adversaire sympathique.

13ème point et fin de partie

La partie a pris fin sur la 6e mène, dans une ambiance joyeuse.

Les deux triplettes sont allées faire valider leurs cartons ensemble et ont terminé à la buvette, histoire de se réhydrater dans la bonne humeur par ce temps lourd et orageux.

Pour Rémy Bernard, Marco Foyot est le Zidane de la pétanque. L'essentiel est assuré, l'honneur est sauf : ils ont pu mettre un point et ne sont pas Fanny.

► La Marseillaise à pétanque 2019 : toutes les infos, les vidéos, le replay des parties
► La Marseillaise à pétanque 2019 : tous les résultats, le classement

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus