• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Marseillaise à pétanque : Bonetto impérial s'envole pour les quarts de finales face à la triplette Vidal

Qualification de la triplette Bonetto pour les quarts de finale de La Marseillaise à pétanque 2019 / © N. DEBRU / FTV
Qualification de la triplette Bonetto pour les quarts de finale de La Marseillaise à pétanque 2019 / © N. DEBRU / FTV

En 8e de finale du Mondial La Marseillaise à pétanque, Bonetto, à 100 % sur ses tirs, offre les quarts de finales à sa triplette. Ses deux coéquipiers, Daniel Rizo et David Riviera lui doivent une fière chandelle. La triplette Vidal, malheureuse, quitte le terrain pleine de regrets. 

Par Sophie Accarias

9h15 sur le terrain numéro C, les deux triplettes sont déjà en place. En blanc, Mickaël Bonetto, son pointeur David Riviera et Daniel Rizo, le milieu.

Face à eux, en jaune, Frédéric Vidal, Stéphane Veau dit Roky et le tireur Joël Maletesta. Un arbitre arrive... Le début des parties est prévu pour 10 h. 

Il observe Mickaël et le renvoie se rhabiller. Un signe ? Il va perdre ? Mais non, les jeans sont interdits sur les terrains, même les bermudas en jeans. Mickaël sort un bas de survêtement noir de son sac et, de bonne grâce, l'enfile derrière les tribunes. L'arbitre repart.

Première mène sans souci pour Bonetto

9h30 les deux triplettes tombent d'accord pour débuter la partie avant le coup d'envoi. Stéphane Veau, dit Roky, s'exclame: "Allez, on y va je suis venu à Marseille pour jouer". Il est de Tarascon. La partie débute donc sans arbitre.

Dès la première boule, on voit bien qu'il y a du niveau. Frédéric Vidal le capitaine place sa première  à 10 cm du bouchon. Puis c'est David Riviera qui se colle à lui.

Joël Malesta fait un plein fer en mordant un peu. Mais l'arbitre n'est pas là. Il finit par arriver, prévenu par un spectateur. "Ce n'est pas sympa les gars". La partie reprend. Première mène empochée sans effort pour Bonetto 4 à 0.

La deuxième mène débute par un joli biberon de David Riviera le pointeur. Puis Joël Maletesta annule la mène en levant le bouchon. On repart pour une deuxième mène !

Maletesta et Rizo bien en dessous

Mickaël Bonetto, décidément incroyable, réussi tous ses tirs. Heureusement pour son équipe. Car Daniel Rizo et David Riviera semblent bien en dessous de leurs niveaux habituels.

En face, on se défend pas mal. Le tireur Joël Maletesta est lui aussi plutôt en veine. Pour clore la mène les jaunes tirent à la marque et empochent un petit point. On démarre une mène 3 vite annulée elle aussi.

Nouvelle mène 3. Il est 10h pile, on entend le coup de feu du départ officiel. La triplette Bonetto se sent faiblir. Mickaël sourire aux lèvres apostrophe son cousin : "Fais un effort ça va le faire !" Mais ça ne le fait pas. La triplette Vidal remonte au score 4 à 4. Elle y croit.

On démarre la mène 4

Mickaël décidément remis de sa petite forme d'hier s'offre le luxe, en plus de ses tirs réussis, de coacher le reste de la triplette. " David, je vais t'expliquer : fais la rouler".  C'est vrai que David vient de rater sa boule. Pareil pour la seconde.

Daniel Rizo arrive et fait rentrer la sienne. Enfin ! Le reste de la mène n'est pas fameux pour la triplette Bonetto. Rizo rate une boule. En face, Roky met sa boule juste devant et Joël, son tireur, fait le reste du boulot. 7 à 4 pour Vidal. Dans le public, on frémit. 

"Faut se réveiller là, on dort"

Frédéric Vidal lance le bouchon à 11 mètres. Mickaël Bonetto tente de faire réagir ses troupes : "Faut se réveiller, on dort, allez les gars, réagissez". Il se met dans le rond pour un nouveau tir.


Silence dans les tribunes, on entend plus que le bruit de la fontaine toute proche. Réussi.
Bonetto au tir en huitièmes / © Nicolas Debru / FTV
Bonetto au tir en huitièmes / © Nicolas Debru / FTV
Le bouchon part à l'opposé presque sur la ligne. La boule de Bonetto, elle, sort. Les autres tiennent encore.

David Riviera, enfin réveillé, met un beau point. Peut-être. Car personne n'est sûr. L'arbitre prend le mètre. Non finalement, ça ne rentre pas.

Daniel Rizo rate, coup sur coup, 2 boules. Il est au désespoir. On croit que le bonhomme va défaillir. Il reste 3 boules aux autres. Mais l'équipe de Vidal se démarque.

Bonetto empoche un incroyable point. Merci la chance. Ca nous fait 7 à 5, mais c'est toujours la triplette Vidal qui est en tête.

Stratégie du point à point

C'est le début de la mène 6. Fred Vidal lance une belle boule bien rasée. Mickaël Bonetto enchaine les tirs réussis. Il n'en manquera pas un de la partie. Mais ces deux coéquipiers sont toujours en dessous.

"C'est l'heure !", s'écrie Bonetto pour tenter de réveiller ses coéquipiers. Les deux autres n'entendent visiblement pas le réveil. Et les Vidal engrangent encore un petit point. 8 à 5.
C'est agaçant, sans doute, d'être seul sur le terrain.

La mène 7 démarre. Enfin : la triplette endormie sort du lit. On retrouve un Daniel Rizo conquérant et un David Riviera performant. Il était temps. Ca fait un beau 8 à 8.
huitièmes de finales Bonetto face à Vidal. Rizo à l'oeuvre. / © Nicolas Debru / FTV
huitièmes de finales Bonetto face à Vidal. Rizo à l'oeuvre. / © Nicolas Debru / FTV
Dans les gradins, on frémit encore. La partie promet d'être belle. On part pour la huitième mène. Une mène remportée par la triplette Vidal.

Mais là encore beaucoup de travail pour un seul petit point. Nous voici à 9 à 8 toujours pour Vidal. 

Mène 9. La triplette Vidal se prend à rêver : la partie est tout à fait jouable. D'autant qu'en face, à part Bonetto, pas grand monde...

Pour les dernières boules Roky fait de la place à la dernière boule de Joël. Il ne la place pas. Trop longue. De nouveau un seul petit point dans l'escarcelle. Que la route est longue ! 10 à 8 pour Vidal.

Mène 10 : Vidal y croit

Dans la mène 10, la triplette Vidal sort son plus beau jeu. Mais en face, on est réveillé. C'est dur et ça pousse. Encore un point, malgré tout. 11 à 8.

La mène 11 sera-t-elle la dernière ? Elle débute. Les joueurs se plaignent de l'état du terrain. "On aurait mieux fait de jouer à la maison", s'exclame David Riviera.

La triplette Bonetto, enfin complète, remonte le score 11 à 11. Dans la dernière mène elle crucifie ses adversaires avec un magnifique dernier point signé Bonetto.
Mickaël Bonetto a bien fait d'aller se rhabiller. En "survet", il a régalé tout le monde ! Son sourire en dit long. Il emmène ses coéquipiers en quart de finale du Mondial La Marseillaise à pétanque. L'aventure continue.

► La Marseillaise à pétanque 2019 : toutes les infos, les vidéos, le replay des parties
► La Marseillaise à pétanque 2019 : tous les résultats, le classement

A lire aussi

Sur le même sujet

Nice: temps forts de l'Half Iron Man

Les + Lus