Marseille : "200 cas positifs au lycée Nord, c'est faux", dément le proviseur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto
illustration de manifestation devant le lycée Saint-Exupéry à Marseille dans les quartiers Nord.
illustration de manifestation devant le lycée Saint-Exupéry à Marseille dans les quartiers Nord. © VALERIE VREL / MAXPPP

Tout s'organise sur Snap. Des lycéens semblent préparer une manifestation ce lundi 10 janvier pour protester contre la recrudescence de cas positifs dans l'établissement. "C'est faux, il n'y a pas 200 cas positifs" dément le proviseur.

Le rendez-vous est donné dès 7h, le lundi 10 janvier devant le Lycée Saint-Exupéry, plus connu sous le nom de Lycée Nord dans le 15eme arrondissement de Marseille.

"Une tentative pour empêcher la bonne tenue des examens", selon Laurent Sabatier, le proviseur de l'établissement.

Il dément le chiffre de "200 cas positifs" dans l'établissement avancé par les élèves et veut rassurer parents et élèves sur la situation sanitaire.

"Si c'était le cas, l'ARS aurait pris des mesures", précise le proviseur .

Ce lundi doivent se tenir les bacs blancs pour les élèves. 

"Comme à chaque période d'examens, des élèves tentent d'empêcher la tenue de ces examens, c'est pas nouveau", explique le proviseur.

Cet appel a été lancé par des élèves du lycée qui  se disent inquiets devant la multiplication des cas Covid testés positif. C'est sur le réseau social Snapchat que le rendez-vous est donné.

En quatre jours, dans l'académie d'Aix-Marseille, 1.781 cas de Covid ont été recensés chez les élèves et 518 chez les personnels.

On dénombre également une fermeture d'école et 227 fermetures de classes.

Marwan, un des élèves qui compte manifester, explique que l'appel est suivi par d'autres lycéens de la ville qui comptent mobiliser dans leur établissement.

" Il y a plus de 200 cas dans notre lycée depuis la rentrée de lundi dernier, et aucune décision n'est prise ni par l'ARS ni par l'éducation nationale, nous on ne se sent plus en sécurité, il faut que les choses bougent", alerte le jeune lycéen en seconde.

Des propos que réfute totalement le proviseur.

Pour le moment, si les lycéens sont d'accord sur les revendications, la solution divise.

"Il faut modifier le protocole c'est sûr, mais on n'est pas tous d'accord, on ne souhaite pas le retour du distanciel total, peut-être qu'il faudrait refaire des cours par demi-groupe et demi journée", propose le lycéen.

Autre inquiétude des lycéens, elle concerne les bacheliers.

"Cette situation, fait que les premières et terminales vont passer les épreuves du Bac dans de très mauvaises conditions", explique le lycéen.

Selon lui, des élèves des autres lycées vont venir les rejoindre pour la manifestation, sans savoir quel est le lieu vers lequel la manifestation va converger.

Ce sera peut-être plus un rassemblement devant l'établissement.

"On se regroupe tous au même endroit au lycée Nord, et on souhaite que les élèves fassent bouger leur propres lycées", insiste Marwan.

Devant le nombre croissant de lycéens qui disent vouloir manifester plusieurs groupes sur snap se sont formés.

Cette manifestation intervient avant celle des enseignants, le 13 janvier prochain, pour à peu près les même raisons.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.