Marseille : 3e grève des éboueurs depuis septembre 2021, "ça va repartir fort", prévient FO

Publié le Mis à jour le

C'est reparti pour un tour. Le syndicat Force Ouvrière appelle les agents de la collecte des ordures à cesser le travail à partir de ce mardi soir. Les sacs poubelles ne devraient pas tarder à s'amonceler à nouveau sur les trottoirs de Marseille.

"La colère est énorme, prévient Patrick Rué, le secrétaire général FO des agents territoriaux de Marseille, le mouvement va repartir fort une nouvelle fois." 

Le syndicat majoritaire appelle à la grève pour la 3e fois depuis septembre. Cette fois ce n'est plus le temps de travail dans le cadre de l'application des 35 heures au 1er janvier, qui est en cause, mais des revendications en lien avec la crise sanitaire. 

Les accords ne sont pas respectés selon FO. Le désaccord porte sur l'aménagement du temps de travail en période de Covid pour tout le personnel et une prime de 100 euros pour le travail du dimanche et la nuit.

Selon la Métropole, "les aménagements de travail sont en train de se faire et de s'adapter au fur et à mesure"

D'ici là, seuls seront épargnés par cette nouvelle grève les 2e, 14e, 15e et 16e arrondissements de Marseille où le ramassage des ordures ménagères est assuré par le privé. 

Retour sur les dates-clé pour comprendre le conflit

  • 16 septembre 2021

La métropole propose aux agents de la collecte de réorganiser le temps de travail à 1.530 heures, soit 5% de moins que le temps de travail légal, pour tenir compte de la pénibilité de certains postes comme les chauffeurs de benne et les ripeurs.

Problème, à Marseille, les agents de la propreté travaillent environ 1.486 heures par an et pratiquent le fini-parti, une fin de service quand la tournée est terminée.

Ils refusent de travailler en moyenne deux heures de plus par jour.

  • 23 septembre 2021

La CGT appelle à la grève. Le syndicat demande une réduction de 20% du temps de travail.

Quatre jours plus tard, le syndicat emboîte le pas avec son préavis.

  • 1er octobre 2021

Un premier accord entre la Métropole Aix-Marseille et Force Ouvrière est trouvé. Il met fin à une grève de 14 jours. Une décote de 9,5% du temps de travail est retenue au nom de la pénibilité inhérente aux métiers de la propreté.

FO, majoritaire, accepte l'accord et seuls ses agents reprennent le travail. Les syndicats UNSA et CGT qui n'ont pas participé aux discussions décident la poursuite du mouvement.

La reprise est de courte durée car finalement FO débraye à nouveau le 25 novembre.

  • 14 décembre 2021

Après 82 jours de conflit, un nouvel accord est trouvé le 14 décembre. Cette fois, la décote est montée à 15%, ramenant le temps de travail à 1.397 heures annuelles.

L'accord prévoit aussi entre autre une prime réhaussée à 90 euros pour l'ensemble des agents.

Cette fois les syndicats FSU, CGT, CFTC et UNSA acceptent les nouveaux termes mais FO s'y refuse, jugeant l'accord "insatisfaisant".

  • 21 décembre 2021

Après de nouvelles discussions, FO et la Métropole trouvent un nouvel accord. En plus de la décote de 15% du temps de travail, le syndicat négocie une prime de 100 euros par dimanche et jour férié travaillés et des aménagements dans le temps de travail en raison de la crise sanitaire.

Depuis 2015, il ne s'est quasiment pas passé une année sans une grève des poubelles à Marseille.

Hérité de Gaston Defferre et pointé du doigt par la chambre régional des comptes le fini-parti aurait dû disparaître des pratiques marseillaises depuis 2014. 

500.000 tonnes de déchets sont produites chaque année dans la cité phocéenne.