Marseille : ce que l'on sait du forcené abattu par la police dans un centre commercial

Publié le Mis à jour le

La police a abattu un homme armé d'un couteau "de boucher", ce mercredi, au centre Commercial La Valentine, dans le 11e arrondissement de Marseille. Il s'était jeté sur des agents pour les agresser dans le magasin Cultura.

"Marre de ce monde, j'ai pris ma décision de longue date et je regrette que Poutine n'ait pas fait le travail". Ce sont les derniers mots prononcés par l'homme de 59 ans qui a été abattu ce mercredi à Marseille.

"L'hypothèse de l'acte terroriste est écartée", selon Dominique Laurens procureure de La République de Marseille. La piste privilégiée est celle d'"un suicide par procuration" de la part d'un agresseur à bout.

Rapidement, avant l'arrivée de la police, les employés avaient évacué les clients.

"Les salariés du magasin Cultura ont fait preuve d'un très grand courage, en tentant de l'apaiser", indique-t-elle aussi. 

Aucun autre blessé n'est à déplorer. Un dispositif d’aide psychologique est activé à destination des témoins sur place.

Rappel des faits

13h, ce mercredi, un homme armé d'un couteau fait irruption dans le magasin Cultura de la zone commerciale La Valentine à Marseille (11e).

Un équipage de la brigade de police secours composé de trois personnes de la zone sud est appelé. 

"Il tient des propos incohérents et semble très agité", selon les premiers témoignages.

Lorsque les policiers ont tenté de l’interpeller, "il s’est jeté sur eux pour les agresser, renversant les rayonnages", précise le parquet de Marseille.

Deux des trois fonctionnaires de police ont tiré sur l'agresseur à cinq reprises. Deux balles l'ont atteint, l'une au thorax, l'autre à l'épaule.

Malgré l'intervention des pompiers, l’homme est décédé des suites de ses blessures.

"La scène filmée par un témoin, est d'une extrême violence et dure longtemps", précise la procureure. 

Tout aurait débuté sur le parking. Ensuite l'homme serait rentré dans le magasin Cultura et aurait commencé à menacer des clients.

Selon la procureure, "la vidéo permet de confirmer les versions des témoins et des policiers". 

La police judiciaire et l'IGPN sont saisies. 

"Les motifs sont tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique", précise le parquet.

Les policiers ont été entendus sous le régime de l'audition libre par l'IGPN.

"Les premiers éléments font privilégier la légitime défense", indique la procureure.

Série noire à Marseille

Sans présumer des premières conclusions de l'enquête et de l'état psychologique de l'agresseur, il s'agit du 3e fait-divers en trois jours à Marseille. Lundi, une femme était violemment agressée à mains nues sur le parking de sa résidence dans le 10e arrondissement de Marseille. Elle est morte peu de temps après.

Le lendemain, un père de famille qui venait chercher ses enfants dans un établissement privé du 13e arrondissement a été attaqué au couteau. Il se trouve encore dans un état grave.