Marseille : un centre pour le dépistage du cancer moins anxiogène à l'Institut Paoli Calmettes

 A Marseille un nouveau centre pour le dépistage du cancer moins anxiogène a vu le jour à l'Institut Paoli Calmettes. / © A.A / France 3 Provence-Alpes
A Marseille un nouveau centre pour le dépistage du cancer moins anxiogène a vu le jour à l'Institut Paoli Calmettes. / © A.A / France 3 Provence-Alpes

Des examens moins douloureux et plus rapides, dans une atmosphère relaxante: à Marseille, un centre d'imagerie de la femme flambant neuf promet d'améliorer le dépistage du cancer du sein dans une région à la traîne dans ce domaine.

Par S.C; A.L avec AFP

L'Institut Paoli-Calmettes (IPC), spécialisé dans le traitement du cancer, a inauguré en plein "octobre rose" son nouveau pôle d'imagerie pour inciter au dépistage les
femmes de Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse.
En Paca, le taux de participation des femmes au dépistage organisé atteint moins de 40% (moins de 35% pour la Corse) contre une moyenne nationale de 50%.
    "Se faire dépister ou effectuer un examen diagnostic peut être source d'anxiété. Tout a donc été pensé pour limiter le stress et accentuer la sensation de bien-être", explique le Dr Aurélie Jalaguier-Coudray, responsable de l'imagerie de la femme à l'IPC.


Une de nos équipes a suivi un parcours de dépistage dans ce nouvel espace de 300m2 de l'Institut Paoli-Calmettes
Reportage : Alexandra Lay et Alexandre Affergan
Dépistage Cancer
Intervenants: Dr Aurélie Jalaguier-Coudray, Chef de Pôle de l'Imagerie de la femme IPC et Dr Rim Villard  Sénologue IPC.

Un environnement apaisant 

Tout au long du parcours de dépistage, des écrans invitent au voyage, comme un champ de blé, et il flotte une odeur de lavande. Tout est fait pour apaiser.
Des haut-parleurs diffusant de la musique dans les salles de consultation participent au "bien-être"
 
 

Une technologie à la pointe 

    Au-delà de l'atmosphère, l'IPC a surtout cherché à rendre les examens à la fois moins douloureux et moins longs, grâce à un matériel très sophistiqué. La mammographie 3D permet, en un ou deux clichés seulement, d'obtenir un détail approfondi du sein, donc une meilleure détection des anomalies, avec une compression plus douce qu'un appareil classique.
Sur 51 000 cas de cancers du sein en France, 13 000 sont dépistés ici, à l'Institut Paoli Calmettes.  Le Coût de ces nouveaux équipements est de  2 millions d'euros. 
  
 

Sur le même sujet

Les + Lus