Marseille : chants de Noël au balcon, sur la place Saint-Victor

Une répétition fenêtres ouvertes, voilà ce que propose le chanteur lyrique marseillais Jean-Christophe Born ce dimanche après-midi, en compagnie de la mezzo-soprano Muriel Tomao. Des chants de Noël sont au programme, depuis le balcon de l'un des immeubles de la place Saint-Victor. 

Cet après-midi, depuis le balcon d'un "trois fenêtres marseillais", l'immeuble type du XIXe , le chanteur lyrique Jean-Christophe Born fera entendre sa voix aux côtés de Muriel Tomao, mezzo-soprano. Tous deux seront accompagnés au piano par Frederic Isoletta. 

Il s'agit d'une répétition qui aura lieu à 16 heures, devant la place Saint-Victor, dans le 7e arrondissement.

"Nous avons choisi de répéter au grand air, car notre concert initialement prévu dans l'abbaye de Saint-Victor, dans le cadre du festival du même nom, a été annulé", explique Jean-Christophe Born. "On espérait que la situation deviendrait plus souple autour du 15 décembre. Mais les concerts dans les lieux de culte ont été suspendus, même si les cérémonies ont été maintenues".

Pas de concert donc pour le trio, mais une envie réelle de poursuivre les répétitions encore permises. Et pourquoi pas, de faire entendre sa voix.

"La petite place de Saint-Victor s'y prête bien. J'ai repéré un balcon ravissant, et j'ai contacté l'occupante de l'appartement qui a donné son accord".

La répétition en plein air aura donc lieu ce dimanche après-midi à 16 heures. 

Les gens déambuleront dans les rues, et pourront entendre les chants de Noël. On le fait de tout notre coeur, pour rebooster la population, lui donner le moral, et apporter de la chaleur humaine. 

Jean-Sébastien Born, chanteur lyrique

Le ténor marseillais déplore le silence des artistes, contraints de stopper toutes leurs programmations en raison de la présence persistante du virus.

"Il faut tenter et oser investir l'espace public d'une autre manière", poursuit le chanteur. "Tout le monde se lance à fond dans l'enregistrement et le streaming. Mais cela créé encore des inégalités. L'artiste quine possède qu'un petit smartphone pour enregistrer est désavantagé... Il faut trouver de nouvelles possibilités pour rencontrer notre public, tout en respectant la  conjoncture particulière que nous vivons". 

La répétition pourra être suivie grâce à un facebook live sur Jean-Christophe Born.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture