A Marseille, le "chariot magique" de Papa Omri ne sera pas détruit

Papa Omri va retrouver son "chariot magique" grâce à un élan de soutien remarquable. Conservé au commissariat depuis un mois, le chariot sera récupéré par la mairie du 2ème arrondissement. Papa Omri retrouvera son outil de travail quand il redeviendra « vendeur à la sauvette parfaitement en règle ».
Papa Omri a eu plusieurs chariots, redécorés régulièrement. Sur cette photo, Papa Omri est avec son dernier chariot, portant les photos du gendarme Arnaud Beltrame et de George Floyd (non visible ici.)
Papa Omri a eu plusieurs chariots, redécorés régulièrement. Sur cette photo, Papa Omri est avec son dernier chariot, portant les photos du gendarme Arnaud Beltrame et de George Floyd (non visible ici.) © Steeve Calvo
Tout un quartier s'est ému de l'histoire de Papa Omri. Les habitants du Panier d'abord, la mairie de secteur ensuite, des Marseillais et journalistes, en nombre. Aujourd'hui, le chariot de Papa Omri n'est plus menacé de destruction.

Connu pour travailler devant le Mucem, à 72 ans, Omri pousse son chariot musical "depuis toujours", c'est à dire depuis vingt ans. Il vend du thé à la menthe aux pignons, du café, des boissons fraiches et des cacahuètes. Jusqu'à ce que la police confisque son "chariot magique" le 14 juillet dernier. Et le place au commissariat de Noailles.

Très affecté, Omri ne supporte pas l'idée qu'on détruise son chariot. Il faut dire qu'il en fabrique de toute beauté.

L'équipe de la mairie du 2ème arrondissement de Marseille s'en mêle rapidement

Et plus particulièrement Emilia Sinsoilliez, première adjointe de ce secteur. 

Le 17 août, le chariot est récupéré puis "précieusement gardé" à la mairie jusqu'à ce que Papa Omri se mette en règle avec l'administration. Conseillé par un "avocat de la mairie", il deviendra le plus officiel des vendeurs à la sauvette de Marseille.  
 Les chariots de Papa Omri sont des oeuvres d'art populaire. D'ailleurs, le Mucem lui en a acheté un pour l'exposition "Entre ville et mer, les pierres plates", en 2006.
 
Un ancien modèle de "chariot magique", en bois
Un ancien modèle de "chariot magique", en bois © Archive Papa Omri

Une autre exposition est actuellement montée avec des photos grand format de ce chariot. Des photos prêtées par le Mucem car il faut six mois pour faire sortir une oeuvre des collections du musée.

L'exposition sera consacrée aux chariots magiques de Papa Omri, celui qui fût exposé au Mucem, celui qui dormit au commissariat de Noailles... le 18 septembre, journée du Patrimoine, dans la cour de la mairie du 2ème arrondissement.
Avec du thé à la menthe et aux pignons, évidemment.

Omri est originaire de Tunisie. Il a toujours travaillé dans le bâtiment. Aujourd'hui, il est l'une des figures de Marseille
Omri est originaire de Tunisie. Il a toujours travaillé dans le bâtiment. Aujourd'hui, il est l'une des figures de Marseille © Archive Papa Omri
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société