Marseille : Chilly Gonzales, John Zorn et  Melody Gardot au programme du Festival Jazz des cinq continents

La chanteuse américaine Melody Gardot sous les feux du 20ème Festival Marseille Jazz des cinq continents, le 27 juillet 2019 au palais Longchamp. / © Cyril SOLLIER / MaxPPP
La chanteuse américaine Melody Gardot sous les feux du 20ème Festival Marseille Jazz des cinq continents, le 27 juillet 2019 au palais Longchamp. / © Cyril SOLLIER / MaxPPP

Le voile a été en partie levé sur la programmation du Festival Jazz des cinq continents, dont la 20ème édition se déroule du 17 au 27 juillet 2019 à Marseille. Le showman Chilly Gonzales, le jazz-man new-yorkais John Zorn et la crooneuse Melody Gardot donnent le ton.

Par Grégoire Bézie

Quelques notes, mais pas trop, juste de quoi éveiller l'oreille des amoureux de jazz et de musique vivante. Les premiers noms à l'affiche du prochain Festival Jazz des cinq continents promettent un beau moment, de l'esplanade des ABD Gaston Defferre, aux planches du théâtre Silvain, jusqu'aux incontournables jardins du Palais Longchamp.

Une alchimie entre public et musiciens, une scène de jazz et de musique du monde qui bouscule les idées reçues.

"Ce sont des cultures différentes qui se sont appropriées le jazz ou le jazz qui a réussi à convaincre les musiciens de jouer leurs musiques", s'amuse Hughes Kieffer, directeur et programmateur du festival. "Mais tout ça en respectant les codes du jazz, c'est-à-dire musique de liberté, d'émancipation, d'improvisation et d'échange".

Un festival pour tous les publics

Un festival en pleine santé qui draine désormais ses fidèles de Marseille et d'ailleurs à chaque édition, un public européen et même canadien. En 2018, plus de 70.000 spectateurs se sont pressés autour de la soixantaine de scènes offertes. Et à l'heure de souffler ses vingt bougies, le festival cherche encore à séduire.

"On a souvent l'idée du jazz comme une chapelle ouverte qu'aux initiés, mais pas du tout", indique Hughes Kieffer.

"Même le jazz le plus pointu peut s'appréhender dans ce que l'on écoute; et si on n'aime pas, on tourne la tête et puis hop, on raccroche, on suit un chemin que l'on ne connaissait pas et qu'un musicien a réussi à nous ouvrir".
Marseille Festival Jazz des cinq continents, un festival pour tous les publics. / © Nicolas VALLAURI / MaxPPP
Marseille Festival Jazz des cinq continents, un festival pour tous les publics. / © Nicolas VALLAURI / MaxPPP

"C’est la dernière note qui reste"

Qui mieux que Chilly Gonzales, John Zorn ou Melody Gardot, trois styles, pour exprimer cette diversité aux notes jazzy que cherchent les organisateurs. Chilly Gonzales a autant cette "culture de la musique live, performeur avant tout", que John Zorn représente "le courant de la créativité new-yorkaise".

30 musiciens, "parmi les meilleurs et les plus grands et des perles de sa sphère" vous l'accompagner. John Zorn propose des scènes de 20 minutes chacune qui s'enchainent pendant quatre heures de spectacle.

Et si cela ne séduit pas ? "Pas grave", répond Régis Guerbois, président de l'association Marseille Jazz des cinq continents. "On écoute, on bouge, on boit un coup et on revient, le palais de Longchamp se prête idéalement à ce genre de soirée."

Voilà pour un festival sérieux, qui ne se prend pas trop au sérieux…

Autre belle note, celle de Melody Gardot. Et parce que "c’est la dernière note qui reste", il faudra venir écouter la crooneuse américaine, 33 ans, dans ce même palais Longchamp pour la soirée de clôture. Des notes blues et jazz qui font vibrer son public à chaque apparition.    

Un lieu, des musiciens et du public. Rendez-vous du 17 au 27 juillet 2019 pour la 20ème. Et d'ici là, ils l'ont promis, avec le programme complet... 
Mille et une scène sous le ciel étoilé du palais Longchamp à Marseille, au Festival Jazz des cinq continents. / © Nicolas VALLAURI / MaxPPP
Mille et une scène sous le ciel étoilé du palais Longchamp à Marseille, au Festival Jazz des cinq continents. / © Nicolas VALLAURI / MaxPPP

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus