Marseille : crèches, écoles et animations, le personnel était en grève et dans la rue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto .

Ce jeudi, les personnels des crèches, des écoles et de l'animation ont manifesté ce jeudi pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Une délégation a été reçue en mairie à Marseille.

"On n'en peut plus". Sous le balcon de la mairie centrale de Marseille, les personnels des crèches, des écoles et de l'animation ont exprimé leur ras le bol.

Comme annoncé le 26 septembre dernier, Force ouvrière a appelé a se mobiliser ce jeudi.

Les revendications portent sur la reconnaissance de la pénibilité, le renforcement des effectifs, l'intégrations des contractuelles principalement.

"Nous, ce que l'on veut, c'est plus de personnel, on veut la reconnaissance de la pénibilité", lance Véronique, responsable éducation chez FO au micro d'Estelle Mathieu, notre journaliste sur place.

"Parfois, les agents sont seuls pour surveiller 60 enfants de primaire, imaginez ce que cela peut donner", questionne Patrick Rué le patron de FO Territoriaux à la mairie de Marseille.

Une brigade volante pour les cantines

Composé principalement de femmes, le cortège est parti du siège de FO pour rejoindre la mairie.

Là, les agents ont été reçus par les différents services et ont pu poser des questions concrètes notamment sur les contrats précaires.

De ces discussions ressortent des avancées, comme la création d'une brigade attractive de "tatas" volantes, un agenda social rapide, pour aborder la question de la pénibilité et du temps de travail et l'assouplissement des astreintes des concierges des écoles.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité